CALLISTO (Post-core, Finlande)

Callisto - True nature unfoldsCALLISTO

"True nature unfolds"

Post-core

Finlande

Earache, 2005

 

 

Earache semble se renouveler car après avoir été le représentant de la musique extrême, il semble vouloir chercher de nouvelles références dans des styles émergeants, pour être une fois encore précurseur. Earache aurait-il flairé l'émergence d'une scène post-metal extrême, car après Cult Of Luna, Callisto voit son premier album True nature unfolds, initialement sorti en avril 2004 sur Fullsteam Records, rééditer chez Earache en cette année 2005, avec une nouvelle pochette pour l'occasion, ce qui confirme que la signature surprenante de Cult Of Luna n'était pas un cas isolé et ce qui atteste surtout de l'existence d'une nouvelle mouvance.

 

Callisto a en effet beaucoup en commun avec Cult Of Luna. Ils viennent aussi de Scandinavie, de Finlande dans leur cas. Ils sont issus également et étrangement de la scène hardcore, et surtout ils pratiquent ce style inauguré par Neurosis que ces nouvelles formations explorent et poussent plus loin. On a donc une musique lourde, lente, sombre, avec un côté core et pourtant terriblement émotionnel, un chant déchiré, un côté à la Katatonia dernière époque, et surtout une rencontre entre le metal extrême et le post-rock. Callisto n'est pas un frère jumeau de Cult of Luna, simplement on peut dire qu'il s'agit du même style et qu'il plaira sans nul doute aux adeptes de Cult Of Luna, et probablement aussi à ceux de Neurosis. On retrouve ces passages acoustiques désenchantés, qui alternent avec passages lourds et lents, avec un chant déchiré et des mélodies désenchantées. Callisto inclue à la différence de Cult Of Luna des voies féminines sur un titre, des violons et même à un moment du saxo (heureusement pas longtemps). Il faudrait, à mon avis, qu'ils développent cette intégration de violons et de voies féminines désenchantées, qui est encore un plus dans cette excellente musique désenchantée.

 

Cette scène qui n'en est qu'à ses débuts, à l'heure où j'écris ces lignes (2005), et qui produit donc là de futures références évidentes comme Callisto, traduit pour moi tout simplement la rencontre du post-rock et du metal extrême pour donner naissance à une nouvelle forme de musique sombre, plus mâture, plus authentique. Au-delà de la comparaison inévitable avec Neurosis, que ces nouvelles formations poussent toutefois plus loin, je dirais qu'il y a même un côté non flagrant à la Katatonia époque actuelle (2005) qui m'attache à ces groupes qui renouvellent à la fois la scène metal et la scène musicale sombre.

 

Adnauseam

 

www.callistochaos.com

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site