ABYSSIC HATE (Black metal dépressif - Australie)

Abyssic Hate - a decade of hateABYSSIC HATE

Decade of Hate

Black metal

Australie

No Colours records, 2005 

 

 

"Decade of hate" propose une rétrospective des travaux qui ont composé la carrière de ABYSSIC HATE qui en est déjà à ses 16 ans, puisque le projet est né en 1993, et qui est devenu culte au niveau underground, probablement par les étranges accointances de son unique membre Shane Rout avec la scène NS, même si concrètement on ne voit pas trop le rapport avec l'imagerie et les atmosphères dépressives de "Suicidal emotions", le dernier album en date.

 

D'ailleurs avant d'acquérir cette rétrospective, se posait une question: qu'est-ce qui sépare la haine des autres du très moyen "United by heaven blood" (split avec Det Hedenske Folk) en 1997, de cette haine de soi avec le black dépressif de "Suicidal emotions" en 2000. Pour ma part, la partie de ABYSSIC HATE sur "United by heaven blood" ne m'avait vraiment pas marqué, et la découverte de "Suicidal emotions" avait été une agréable surprise, et je me demandais vraiment ce qui séparait ces deux enregistrements. En fait, pas grand-chose, comme en atteste ce "Decade of hate", simplement le mini-cd "Eternal damnation" de 1997 ici remasterisé pour l'occasion, qui opère bien la transition entre le premier enregistrement très moyen et assez rentre dedans et l'excellent "Suicidal emotions" qu'il préfigure, avec ici en bonus une reprise intéressante de ABSURD avec qui Shane Rout entretient de bonnes relations ayant déjà dédicacé "Suicidal emotions" à Hendrik Möbus. Ce mini-cd de 30 mn initialement limité à 500 copies vaut vraiment le détour.

 

En fait, on retrouve en première partie de "Decade of hate", la demo "Cleansing of an ancient race", dont on retrouve la pochette pour cette rétrospective, et qui n'est en fait rien d'autre que la partie de ABYSSIC HATE sur le split avec DET HEDENSKE FOLK sorti en 1997, par-contre ici le mix est différent puisqu'il s'agit du mix d'origine de 1994, qui avec un son plus crade donne une atmosphère un peu plus lugubre aux compositions, et qui comporte en plus une intro de 40 secondes qui curieusement avait disparu sur le split.

 

Enfin la dernière partie, propose le morceau "Betrayal" de plus de 11 mn dans une version différente de celle de "Suicidal emotions" puisqu'il s'agit d'une version promotionnelle de 1998 sortie sur une compilation du label No Colours.

 

On atteint ainsi un total de 61 mn et quelques. Voici donc un cd qui résume toute la carrière de ABYSSIC HATE annexe à son premier et pour l'instant unique album "Suicidal emotions". Il reste cependant deux demos, "Depression" en 1995 et "Life is a pain in the neck" en 1996, qu'il aurait été intéressant d'inclure ici, même si elles renferment les morceaux qui seront quelques années après sur "Suicidal emotions" comme "Depression".

 

A la lecture de la biographie détaillée, j'ai l'impression que mes impressions sont confortées: la carrière de ABYSSIC HATE n'a pas été très productive et "Suicidal emotions" avec ses quatre longs morceaux reste le meilleur enregistrement de ABYSSIC HATE à ce jour, même si le mini-cd "Eternal damnation" est lui aussi vraiment très bon. Shane explique ainsi ses difficultés initiales, par exemple qu'il n'était pas doué en musique et qu'il a dû ainsi tout apprendre, puis ses déceptions puisqu'il n'est jamais satisfait du résultat. Une étrange façon plutôt pessimiste de raconter l'histoire de ce projet étonnement culte dans l'underground, si on regarde le peu de productions disponibles, d'autant que le seul album, rappelons-le, est en fait un album de black dépressif, certes excellent, mais qui ne reflète pas trop la pochette illustrant cette décennie.

Adnauseam

 

http://www.elementalist.net/abyssic/

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site