INVICTUS (Dark épique atmosphérique, Hongrie)

Invictus - Imperium paganumINVICTUS

"Imperium Paganum"

Dark épique atmosphérique

Hongrie

No Colours Records, 2008

 

 

Depuis quelques années, un souffle de créativité nous vient de l’Est, la Scandinavie semblant avoir perdu sa fertilité. La Hongrie n’a jusqu’à très récemment pas produit de groupes marquants si ce n’est SEAR BLISS, déjà vieux et implanté dans la scène, malgré une multiplication récente de groupes de metal extrême. C’est plutôt dans le domaine de l’atmosphérique qu’une nouvelle vague de groupes semble s’imposer: THE MOON AND THE NIGHTSPIRIT, ou encore plus récemment STURMAST avec un premier album excellent sorti chez Cold Meat Industry, et maintenant INVICTUS qui sort son premier album chez No Colors, label là aussi réputé pour sa qualité, nous faisant oublier les balbutiements des premiers groupes atmosphériques hongrois comme ACTUS, SCIVIAS ou encore YWOLF. Au premier abord, si la marque de qualité de No Colours qui ne trompe pas (malgré quelques sorties récentes en black thrash fort inutiles), l’esthétisme du cd ne valorise pas forcément bien le contenu: le nom fait évidemment penser à Sol Invictus, et associé à un titre tel que Imperium Paganum, ce n’est pas forcément preuve de personnalité, tout comme cet aigle et ces lauriers. Le label nous laisse supposer une proximité évidente avec l’univers du pagan black qui est confirmée puisque Sahsnot, son unique membre est aussi connu comme étant Astaroth, guitariste au sein du groupe de black metal BORNHOLM.

 

D’ailleurs, la première réalisation de Invictus a été une contribution à un Tribute hongrois à BURZUM intitulé Life has a new meaning : a hungarian tribute to Burzum où il a repris une fois n’est pas coutume, "Die Liebe Nerpus", de l’album ambient Hlidskjalf, un morceau plutôt fade assez typique du Burzum ambient qui n’est pas à la hauteur du grand Burzum black. INVICTUS l'a redoré, l'a prolongé outrepassant les 2 mn initiales, et en a fait un morceau bien plus riche et intéressant, enrichissant sa mélodie médiévale avec des sons de cors, de grosses percussions épiques et des nappes atmosphériques. Le travail ainsi réalisé incarne bien la musique de INVICTUS et le décalage qu’il y a entre de l'ambient fade minimaliste et de la musique atmosphérique riche. On retrouve cette reprise en bonus clôturant ce premier album, en plus d'un autre morceau demo du groupe. Vous ne serez pas surpris d'apprendre que Invictus se rapproche bien plus de LORD WIND, le projet atmosphérique de Rob Darken de GRAVELAND, affilié de longue date à No Colours, que de Burzum qui est probablement une lointaine inspiration. Je dirais que INVICTUS se situe quelque part entre LORD WIND, DARGAARD et le MORTIIS de l'époque The Stargate (donc rien à voir avec sa déplorable période metal-indus évidemment). INVICTUS est, vous l'aurez compris, ce genre de projet atmosphérique typique réalisé par des musiciens issus de la scène dark metal et qui séduit les adeptes de dark metal, cela étant dû à un coté épique très marqué et des atmosphères sombres et solennelles. INVICTUS n'invente rien dans le genre, certains morceaux ou aspects évoquent LORD WIND ou d'autres DARGAARD comme cela est très parlant sur "Towards to Asgaard," et l'ombre de MORTIIS première époque plane sur l'album par le côté épique, les sons de cors associés aux nappes atmosphériques. D'un point de vue spirituel, c'est vers LORD WIND que tend INVICTUS avec un concept centré sur L'Europe, au sens europaïen du terme sans tendance NS, Sahnost revendiquant Julius Evola comme inspiration, et plaidant pour une unification des différents mythes et panthéons indo-européens.

 

Le résultat en est une œuvre vraiment inspirée, de grande qualité, riche et travaillée, pour une musique épique et atmosphérique, d'inspiration ancestrale, car INVICTUS à la différence de STURMAST s'enracine dans l'Europe ancestrale et non dans le folklore européen du début du XXème siècle, et ne verse donc absolument pas dans l'industriel martial, mais dans une musique tantôt épique, atmosphérique ou folk aux évocations ancestrales. Un bien bel hommage à l'empire païen européen !

 

Adnauseam

 

 

www.myspace.com/invictusimperium

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site