MIMETIC (Dark electronica - France)

Mimetic - One by one MIMETIC
"One by one"
France / Suisse
Dark Electronica / ambiant
Urgence Disk, 2006

 

MIMETIC est le projet solo de Jérôme Soudan débuté en 1998. Jérome Soudan s'est fait auparavant connaître par sa participation à VON MAGNET, l'étrange projet electro-indus flamenco créé par Phil Von, où on trouve entre autres points communs, ce concept autour de la danse et de la couleur orange, présente sur la pochette de ce cd aussi bien que sur Jérôme pour ceux qui ont pu le voir en live, notamment à la célèbre Usine de Genève, pensons notamment à ce passage avec SONAR en mai 2005, puisque le français après plusieurs résidences à l'étranger séjourne désormais à Genève. Jérôme est avant tout un artiste à part entière et non le leader d'un projet dans une scène bien délimitée.  Jérôme a eu initialement une formation classique et il a développé une démarche artistique complète, alliant les sons et l'expression du corps, qu'on a pu retrouver notamment dans des images d'ombres de femmes dansantes projetées sur scène, mais surtout il a composé de la musique pour des chorégraphies. Il est d'ailleurs actuellement collaborateur (tout comme Phil VON de VON MAGNET) du vieux collectif expérimental français ART ZOYD, projet qui existe depuis 1969 aux confluents du jazz, classique, rock prog et electro expérimental et qui mêle musique et spectacle (site)

La discographie de MIMETIC a cela de particulier que le pseudonyme du projet se voit toujours affublé d'un autre terme connotant l'album en question comme "dancing" par exemple ; cette fois-ci c'est celui de "collective" qui connote cet album. Il s'agit sans grande surprise d'une de ces productions classiques dans la discographie d'un groupe electro-indus, à savoir un album de remixes /collaborations, avec la particularité que dans le cas de "One by one" c'est Mimetic qui remixe les artistes en question visiblement. Toutefois aucune info ne précise les titres d’origine, on ne sait donc pas qu'elles sont les compositions à la base de chaque remix. Les titres sont simplement l’association du nom MIMETIC à celui du groupe remixé (Mimetic Von Magnet, Mimetic Sonar). Il semblerait qu'il faille avant tout concevoir chaque morceau comme un remixe du style typique du groupe concerné, d'une rencontre donc entre le style du groupe remixé et celui de MIMETIC. Mimetic s'adapte donc au cours de ces 74 mn aux différents styles sans perdre sa marque; c’est en fait plutôt un style hybride qui naît de l'impact de l'un sur l'autre.

En fait, MIMETIC porte son nom mieux que jamais: One by one consiste à imiter un groupe en un sens, à faire de la mimétique ; on fait comme, mais on ne retrouve jamais l'identique et cela donne une nouvelle identité. Fort de son identité (ce qui n'est pas donné à tous), il n'en perd pas la sienne, mais en créer une nouvelle née des deux. Mimetic est désormais sur Hands, division plus electronica de Ant-zen, connue pour ses productions electro dark techno/ cold electro mais son style à lui gravite également entre plusieurs styles : musique ethnique, electronica, indus, ambient, ce qui lui donne un coté moins froid. Les groupes sélectionnés sont donc en rapport avec ce large spectre couvert par MIMETIC.

Les groupes en question ne sont pas affiliée à la mouvance gothique mais majoritairement à l'autre scène electro underground, sombre et froide, qui oscille entre power electronics, techno, dark ambient, intelligent electro dont Ant-Zen est le label de référence pour cette scène, bien que le froid typique qui la caractérise soit contrebalancer dans le cas de Mimetic par un côté plus chaleureux, plus tribal. Ces groupes, il faut bien le reconnaître, ne visent d'ailleurs pas à être dark avant tout, du moins ils sont loin des clichés dark, mais proposent bien plutôt de vrais concepts. L'OMBRE par exemple s'inspire des théories psychanalytiques de Freud et Jung avec sa séparation du conscient et de l'inconscient que Jung appelle pour sa part "l'ombre".

Les 15 morceaux proposés sont dans un style electro-indus, dansant mais pas de "boom-boom", ni de la musique brute. On est plutôt dans le domaine de l'electronica, d'un electro-bidouillage tranquille, pas de gros beat boum boum ou frénétiques, plutôt du mid-tempo. A noter que tous les morceaux sont intrumentaux (quelques samples de voix narratives uniquement), qu’il n’y a pas de chant, ni de structure couplet/refrain. Les 15 morceaux varient en fonction du résultat de la rencontre entre Mimetic et le style originel du groupe. De façon assez inévitable, MIMETIC remixe certaines formations de chez Ant-zen/Hands, des formations plutôt récentes que je ne connaissais pas vraiment comme ISZOLOSCOPE ou L'OMBRE qui donne lieu à un morceau plutôt sombre avec nappes. On retrouve également un remix du groupe français AB OVO (qui avait sorti en 2000 un album chez les polonais de Fluttering Dragon, label un temps de Puissance, Umbra, etc)  avec là aussi des nappes sombres. Les groupes choisis viennent du monde entier. On notera notamment le remix de SAYARI qui fait de la vraie musique ethnique à la base. Mimetic a un aspect ethnique, du moins tribal qui caractérise sa musique donc cela n'est donc pas surprenant.. AH CAMA SOTZ avec son electro indus tribal est également au programme. D'ailleurs Jérome a un side projet avec le leader de AH CAMA SOTZ qui s'intitule WAÏ PI WAÏ Dans la même lignée, on trouve également un remix de VON MAGNET et de son style imprégné de flamenco avec des voix répétant "electro-flamenco", style du groupe. On retrouve également de gros groupes comme SONAR (Dark electro noise avec cerveau de Dive) ici en bien moins saturé ou COLUMN ONE, un des premiers groupes avec lequel Jérôme a collaboré. Le remix de SUICIDE INSIDE tend vers l'electro-rock avec l'apparition de sonorités de guitares dures et de voix saturées, pour un résultat qui n'a rien d'extraordinaire. Le remix de MONSTRUM SEPSIS qui ouvre l’album a une mélodie et des sonorités qui évoquent du SUICIDE COMMANDO sans le côté brut. Le remix de CAUSTIC évoque encore plus SUICIDE COMMANDO avec un style plus dansant et froid, tendant donc vers l’electro-dark. Quant au remix de Artmode, projet du Baron von Smock, synthé de BAK XIII et surtout propriétaire du label Urgence Disk qui a sorti cet album, il est dans le prolongement electronic ambient d'origine. S’ajoute  encore des remixes des projets DITHER, KALTESGLAS et ZONK’T avec des synthés froid en fond et des percussions drum'n bass.

En 74 minutes, en remixant un par un chacun de ces 15 groupes, MIMETIC prend donc différentes formes que couvre son horizon musical ouvert sans jamais se perdre.

Adnauseam

http://www.darksite.ch/mimetic/mimetic/mimetic%20life.html

 

A lire également:

Live report Architect / Morgenstern / Synapsacape / Imminent

Live report Architect / Ah-Cama Sotz

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site