RUNES ORDER (Dark electronic ambient, Italie)

Runes Order - The hopeless daysRUNES ORDER

The hopeless days

Dark ambient electronic, Italie

Beyond prod, 2004

 

Deuxième album pour RUNES ORDER chez Beyond Prod, label italien axé dark metal avant-gardiste et scènes environnantes, mais il s'agit en fait du septième album officiel du projet, si l'on fait abstraction des différentes compilations d'anciennes cassettes ainsi que des différents cd-r sortis depuis l'évolution du projet rebaptisé RUNES ORDER en 1992 après avoir officié quelques années sous le patronyme ORDER 1968. Cette collaboration avec un label metal aura permis à RUNES ORDER de sortir de la confidentialité. J'avais pour ma part découvert le groupe sur la compilation "Heilige Tod", un tribute à DEATH IN JUNE avec une excellente reprise très personnelle de "Last farewell".

Vous comprendrez évidemment qu'avec un tel patronyme, Runes Order était obligatoirement affilié à la scène Dark folk / Neo folk/ indus, pourtant cette comparaison ne doit pas être excessive car RUNES ORDER s'en rapproche par son attrait pour la spiritualité des runes mais n'a aucun rapport avec toute cette vague martiale, tendancieuse ou autre pagan. RUNES ORDER avait débuté par des enregistrements plutôt axé Dark ambient minimaliste isolationiste puis s'est rapidement forgé un son reconnaissable, avec ces sons ambiants mais electroniques, mélancoliques tout en étant éthérés bien incarné par l'album "Waiting Forever".

Puis le précédent album "The art of scare and sorrow" en 2002 était emprunt d'éléments dark metal qui se mélangeaient à merveille à leur musique, la collaboration avec le chanteur d'Anthropofagus a été une réussite, avec des voix tourmentées et plaintives, associés à quelques sonorités de guitares electriques désespérées. Contre toute attente, RUNES ORDER n'a pas poursuivi dans cette excellente voie plus tourmentée, et on peut dire que pour cet album qui marque la collaboration avec Trevor de CAMERATA MEDIOLANENSE / NORTHGATE, RUNES ORDER est revenu au style du très bon "Waiting Forever".

Il s'agit d'un album donc moins torturé, et on se retrouve vraiment dans le style de RUNES ORDER dans ce qu'il a de propre: un style mélancolique ambiante éthérée avec des sons electroniques et d'excellentes nappes atmosphériques, et cela sans emphase ni côté épique. Le résultat est un album qui a une forte unité, contrairement à certains de leurs enregistrements passés, basée sur le son type RUNES ORDER tel qu'incarné par un excellent morceau comme "Il giorno della vendetta". Sur ce nouvel album, pas de samples, ou très peu, ni de chant à l'exception d'un chant féminin sur "After the passing" qui rappelle également "Waiting forever".

Au final, les 71 minutes proposées sont excellentes et jamais ennuyeuses, l'ennui de nos jours sans espoir sera donc amplement comblé et le spleen exorcisé à travers cette mélancholie éthérée.

Adnauseam


http://www.myspace.com/runesorder

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site