TWICE Fanzine (Cold-wave / Gothic rock/metal / Post-rock - France)

Twice-31.jpgTWICE 31
Octobre 2006
44 pages, N&B
2,50 euros (+port)

 

Ce nouveau numéro de TWICE se veut bien plus métal que le précédent où sa présence était moins marqué, et ce, dans toutes les rubriques, que ce soit les chroniques (Celtic Frost, etc.) ou les live reports (Hellfest 2006) ou dans les photos report (avec tous les grands festivals metal et gothique de l'été) et notamment pour commencer une interview des doomers de MY DYING BRIDE, mais également de KATATONIA qui semble présent d'une façon ou d'une autre sur chaque numéro. On notera également toujours dans cette judicieuse logique de sélection de TWICE, la présence du post-core avec KELHVIN, normale pour un fanzine qui s'intéresse au dark metal et au post-rock (toujours présent dans ce numéro en chroniques). Rappelons-le encore une fois, comme sur chaque numero, le propre de TWICE est d'être un fanzine encré dans l'esprit gothique des années 80 mais très ouvert musicalement à tous les courants parallèles, mélanges, héritages et nouvelles mouvances. Ainsi il était inévitable qu'il y ai pas une interview des français de NORMALOY pour leur reformation. On trouve également une interview de MONA SOYOC, ancienne membre d'un projet cold-wave des années 80 nommé KAS PRODUCT. Il y a toujours un peu d'atmosphérique heavenly et cette fois-ci c'est OLEN'K qui est mis à l'honneur, un projet français qui avait sorti un premier album chez COLD MEAT INDUSTRY. Et toujours cette ouverture également vers le rock indépendant avec, TAO KE TAO qui présente lui-même les neuf titres de son album, et surtout étrange hasard, les grenoblois (et ex-chambériens) de MACZDE CARPATE qui saluent eux-mêmes cet étrange hasard des passerelles et font une sympathique dédicace que n'aura pas manquer de recevoir la personne concernée! La partie culture englobe toujours des domaines variés: une interview de LUKASZ JASZAK, illustrateur entre autre de nombreuses pochettes metal extrême et dark metal, principalement de PROPHECY PRODUCTIONS, dont il commente certaines au passage, à quoi s'ajoute une petite présentation du peintre HAMLET, et à nouveau une nouvelle de Guillaume Rivet. Au final, ce fanzine se révèle toujours aussi sympathique avec son état d'esprit qui lui est propre et sa grande ouverture d'esprit en fonction de ses goûts, et il est agréable de retrouver au fil des numéros la présence, dans l'une des rubriques qui font partie de la maquette du fanzine (live report, photo report, chroniques, interviews..) de groupes qu'on sent fort apprécié par la rédaction comme KATATONIA ou THE BIRTHDAY MASSACRE.

Adnauseam


Twice-30.jpgTWICE 30
Mai 2006
44 pages, N&B
2,50 euros (+1,45 euros de port)


C'est avec un certain retard que je me penche sur ce trentième numéro symbolique de TWICE qui sort à un rythme assez soutenu pour un fanzine, tous les 3 ou 4 mois, et c'est un plaisir de retrouver l'état d'esprit qui anime ce fanzine. Comme présenté pour le numéro 29, TWICE est avant tout un fanzine dont l'esprit est ancré dans la scène gothique des années 80. Je parle d'esprit car concrètement TWICE est à l'affût de tout ce qui peut se rattacher de près ou de loin à cet esprit, une allégeance aux années 80 qui ressort de la présence des incontournables de cette époque: ainsi une interview assez étrange de Jaz Colleman de KILLING JOKE, référence du rock industriel, ainsi qu'un live report passionné des SISTERS OF MERCY, pilier du gothic rock qu'on retrouve en galeries photos aux côtés de BAUHAUS, un entretien avec SIBYL VANE, qui a quelques racines cold-wave, dans les 80's connu sous le nom de SAVOY qui nous présente chacun des morceaux de son album. TWICE est également sur les traces des héritiers des années 80 avec un entretien avec Sylvain CHAUVEAU, un artiste qui a réalisé un album de reprises de DEPECHE MODE en musique de chambre, un peu comme APOCALYPTICA pour METALLICA,on retrouve également THE EDITORS, jeune formation proche de JOY DIVISION malgré eux, ainsi que la présence surprenante de YANN TIERSEN qui révèle s'en inspirer pour son folk rock mélancolique, mais TWICE est très ouvert au styles alternatifs environnant dès lors qu'il s'agit de musiques émotionnelles, poétiques ou désenchantées, parfois peut-être trop car pas mal de chroniques très rock dans ce numéro de formations qui ne semblent pas des plus intéressantes. TWICE est aussi toujours à l'affût du nouveau avec de l'ancien renouvelé, avec une interview des excellents THE BIRTHDAY MASSACRE, formation dark wave avec des relents à la fois métallique et new-wave, une excellente formation. On notera une moindre présence du metal dans ce numéro, en tout cas du gothic metal, avec cependant DOUCE MORPHINE et son côté heavenly très 80's dans l'âme, un report de KATATONIA (dont la rédaction est fan), également du metal-indus, bien apprécié par TWICE, avec une longue interview de OOMPH! qui s'est révélé contre mes attentes vraiment intéressante sur l'arrière fond conceptuel du groupe. Et toujours, cette présence si agréable du post-rock avec la référence qu'est MOGWAI en interview et un live report des plus undergrounds mais tout aussi excellents suisses THE EVPATORIA REPORT de Suisse. La partie culture est toujours là (comme la plupart des revues gothiques mais notons que TWICE existe depuis 1994 donc bien avant ELEGY) avec plusieurs nouvelles, la présentation d'un dessinateur, et toujours cette rubrique intéressante qui rapproche une œuvre artistique et un groupe, cette fois c'est au sujet du tombeau qui a servi de modèle à l'excellente pochette de "Within the realm of a dying sun" de DEAD CAN DANCE.Je ne peux donc que conseiller ce fanzine encré dans l'esprit gothique des années 80 qui traite aussi bien de metal, de post-rock, de heavenly, de gothic rock, de new wave, ou d'electro pop; à la fois éclectique et sélectif donc.

Adnauseam


Twice-29.jpgTWICE 29
38 pages, noir et blanc
2,50 euros + 1,45 de port


Cette vingt-neuvième édition du fanzine Twice débute par un édito vantant la sortie alors imminente du dernier KATATONIA « The great cold distance » (pas un peu déçu après coup ?), mais malgré cela il ne faut pas s'attendre à un fanzine metal ou en tout cas ciblé gothic metal puisque la scène dark metal y occupe une place restreinte avec des chroniques ciblées et ouvertes de KATATONIA, THE OLD DEAD TREE, SUP ou de nouveaux venus comme DOUCE MORPHINE ou MXD. Avec plus de dix ans d'activité underground, Twice reste fidèle à son objectif musical de départ : la scène gothique avec ses dérivés ou affiliés. On sent bien malgré l'ouverture de Twice aux nouvelles tendances, son ancrage dans les années 80, ciblé rock gothique / cold wave avec même une certaine fraction de la new wave. La présence de la new-wave pourra en surprendre certains notamment une chronique de A-HA peut-être inutile puisque plutôt négative ou encore de SIMPLE MINDS. La part belle est faite à la mouvance gothique dans son esprit années 80. On retrouve ainsi de vieilles formations comme LEVINHURST ( formé par Lol Tolhurst, ex-The Cure qu'il quitté en 1989), un live report de THE WEDDING PRESENT, ECLYPSE CLOSE (Electro). C'est l'univers du milieu gothique dans son esprit 80 qui est ici exploré entre rock gothique, rock indépendant, heavenly, rock industriel, que ce soit les références (chroniques Fields of the Nephilim, Killing Joke, Christian Death, Deine Lakaen, Siouxie) ou leur descendance avec FEAR OF DOLLS (post-Siouxie), TEMPUS FUGIT(post Cocteau Twins), METRIC (post new-wave/ rock indépendant) et l'heavenly de chez Prikosnovenie. Mais Twice a su aussi se renouveler, je parlais d'une légère présence du dark metal mais surtout la scène émergente du post-rock est judicieusement mise à l'honneur avec une interview de THE SILVER MOUNT ZION ou encore une page de photo live de SIGUR ROS, ou un live report de MONO. Comme la plupart des publications liées à la scène gothique (comme Elegy par exemple), Twice aborde les univers parallèles et annexes à la musique, ainsi on retrouve une présentation en image intéressante du YORK HOUSE GARDEN, le jardin artistique qui a servi de support en 1982 au tournage du clip du très bon « Hanging garden » de The Cure. On retrouve également 3 nouvelles notamment une du mystérieux Nihil Mestavic, déjà abordé sur la Horde Noire. A cela, s'ajoute pour compléter la partie culturelle, une interview de LUKAS ZPIRA, spécialiste du Body Art dans sa version modification corporelle. Enfin une interview de Monica Richards du très bon groupe gothic heavenly FAITH AND THE MUSE allie art et musique puisque c'est son travail en tant que peintre et dessinatrice qui est abordé.


Pour résumer, Twice est un fanzine gothique, musique et culture environnante, centré rock gothique, dérivés et affiliés qu'il traite à travers les rubriques interviews, chroniques (cd + dvd), live report, quelques photos de concert, nouvelles...


Adnauseam


http://www.twicezine.net


Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site