L'insoutenable légèreté de l'être (1988)

L'insoutenable légèreté de l'être L'insoutenable légèreté de l'être
Philip Kaufman
USA
1988
1h45

L'insoutenable légèreté de l'être est l'adaptation du roman du même nom de Milan Kundera, écrit en tchèque en 1982, publié en France en 1984 et adapté ici au cinéma en 1988. L'histoire se noue autour de trois personnages: Tomas un médecin séducteur avide de relations éphémères (qu'il n'abandonnera pas) qui noue une relation passionnée et durable avec Thereza jouée par une Juliette Binoche (Le Hussard sur le toit) toute jeune, trait volontairement accentuée, qui quitte sa vie vide à la campagne pour Tomas, et Sabina une artiste maîtresse de Tomas qui fuit l'enfermement dans des relations, mais qui restera toujours plus que sa maîtresse; le livre met l'accent également sur un quatrième personnage Franz, amoureux de Sabina, mais dans le film son apparition bien que significative par rapport à la problématique est assez brève. L'histoire se déroule pendant le Printemps de Prague en 1968, lorsque la Tchéquie, alors état satellite, se révolte contre l'URSS; insurrection écrasée par les Russes qui envahissent le pays. Le film avec cette Histoire qui rattrape les personnages malgré eux pourrait faire penser en un sens au Docteur Jivago car les personnages ne se préoccupent pas vraiment de l'engagement malgré l'aspiration à plus de légèreté, et choisissent tous les trois l'exil qui est d'ailleurs l'une des thématiques du film. Tomas et Thereza quitteront la Tchécoslovaquie mais retourneront toutefois à Prague, la légèreté de la liberté occidentale acquise en Suisse étant trop lourde à porter par Thereza qui choisit la fuite, rejointe par la suite par Tomas attaché à elle qui doit renoncer à cette nouvelle liberté malgré lui, puisque la situation politique a changé en Tchécoslovaquie et qu'aucun exil n'est plus alors possible puisque le contrôle est resserré. Les trois personnages sont surtout dans une quête de bonheur que finalement ils ne trouvent jamais, toujours insatisfaits, qu'ils croient trouver d'une certaine manière mais qui leur échappe que ce soit dans le plaisir, la liberté, l'exil. Ce film est l'un des rares autour du Printemps de Prague et sur la vie difficile dans le bloc de l'Est, Toutefois il n'est pas un film historique mais bien un film existentiel dans un contexte historique particulier qui permet de mieux mettre à jour cette problématique de la pesanteur et de la légèreté. Il va sans dire qu'il s'agit là d'un film émouvant, chargé et touchant, et qui en appel aussi à notre réflexion.

A noter que l'édition collector 2 DVD n'est pas des plus judicieuses en répartissant le film sur 2 dvd à cause d'une version bonus commentée, elle aussi répartie sur les deux, au lieu de mettre l'intégralité du film sur un dvd et les commentaires sur l'autre?!?

Adnauseam

 
 
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site