ANCIENT (Black metal culte - Norvège)

ANCIENT

(Black metal culte, Norvège)

Ancient Aphazel

Chroniques

Night Visit (2004)

Det Glemte Riket (compilation 1999)

 


 

ancient.jpgANCIENT
"Night Visit"
Black metal, Norvège

Metal Blade, 2004


 

Night Visit est le sixième album de Ancient, et le cinquième à sortir sur le label Metal Blade. Pour certains le summum de la carrière de Ancient serait le premier album Svartalvheim sorti en 1994. Bien qu'il s'agisse d'un bon album typique du black metal norvégien de la première partie des années 90, Ancient a constitué son identité et sa marque indissociable dès le deuxième album The Cainian Chronicle sorti en 1996. Beaucoup estime d'ailleurs qu'il s'agit de leur chef-d'oeuvre et que le reste de leur carrière serait nettement inférieur. Pour ma part, je trouve que l'ensemble de la carrière de Ancient est bonne mais qu'elle culmine avec deux chef-d'ouvres, d'une part incontestablement The Cainian Chronicle en 1996 et d'autre part, contre l'avis surprenant de certaines critiques, avec le quatrième album The Halls of Eternity sorti en 1999, qui a marqué le passage de Aphazel au chant, nous offrant alors une voix bien sombre pour un album vraiment excellent. Proxima Centauri, son successeur sorti en 2001 n'a pas atteint le sommet de son prédécesseur et s'est révélé un peu décevant, son horrible pochette y contribuant.

Qu'en est-il de ce Night Visit ? Ma première impression a été un ressenti de quelque chose de plus dépouillé à tous les niveaux. Si on est attentif, le logo du groupe si particulier, s'est vu alléger de ses éléments "superflus", à savoir les petites créatures et la lune qui enrichissaient le logo. La modification d'un logo de longue date est toujours un signe. De même, il semble que le groupe se soit séparer de leur chanteuse, sans que celle-ci n'ait été remplacée. Il n'y a donc plus de chanteuse et ce pour la première fois depuis "The Cainian Chronicle". Dommage car Deadly Christin avait un chant fort appréciable, avec ses narrations féminines inspirées (celle-ci a d'ailleurs fortement évolué musicalement mais aussi spirituellement en se convertissant à l'Islam...). Heureusement il y a toujours des voies féminines typiques de Ancient désormais réalisées en session mais bien moins présentes qu'auparavant.

Cet album est incontestablement du pur Ancient mais comme je le disais, il se révèle plus dépouillé, plus simple, moins enrobé. Il est pourtant plus proche de l'excellent Halls of Eternity que du décevant Proxima Century, mais il ne l'égale pas même si quelques titres sont vraiment excellents et même si on retrouve ce son propre à Ancient, ses mélodies ou ses solos mélodiques si typiques. On retrouve également, véritable surprise, Kaiphas, le précédent chanteur, sur le titre "Rape the children of Abel", un titre aux textes évidemment proches de The Cainian Chronicle. Ce n'est donc pas un hasard si Kaiphas est là.

Night Visit est au final un bon album de Ancient, qui pour le meilleur se rapproche de The Halls of Eternity avec quelques titres vraiment excellents, et d'autres moins bons. Certains morceaux constituent un véritable handicap pour l'album, et se révèlent inutiles ou très moyens pour un groupe comme Ancient, avec des mélodies et ambiances vraiment limites comme "Horroble" qui porte bien son titre ; des morceaux qui, espérons-le, ne préfigurent pas l'avenir de Ancient. Halls of Eternity proposait déjà un morceau de ce genre avec "Madman" mais cela c'est limité à ce seul titre heureusement.

On retiendra surtout de ce Night Visit de très bons titres imprégnés d'atmosphères comme "The truth unveiled" ou "Night visit" pour lequel le groupe a réalisé un clip avec comme toujours une mystérieuse et jolie gothique comme Ancient les aime. Le clip est disponible sur la version digipack qui propose aussi deux titres bonus entièrement au synthé, qui font le lien avec Dreamlike Horror, projet parallèle réunissant à nouveau Aphazel et Deadly Kristin.

Adnauseam


 


 

Ancient - Det Glemte RiketANCIENT
"Det Glemte Riket"
Black metal culte
Hammerheart Records, 1999


 

Det Glemte Riket est une compilation rassemblant des morceaux de la première période de Ancient, à l'époque où Ancient était un duo tournant autour de Aphazel, fondateur du groupe, assurant guitares, basse et synthé et Grimm, batteur qui assurait également le chant, fait plutôt rare mais qu'on retrouve dans d'autres groupes de l'époque (Katatonia par exemple).

Cette compilation regroupant des morceaux de 1993 à 1996 est sortie quelques mois avant la sortie de The Halls of Eternity qui marquait un grand changement dans le groupe puisqu'Aphazel prenait en charge le chant. Le contenu de la compilation transparait un peu à travers la pochette puisqu'il s'agit de la pochette du mini-album Trolltaar sorti en 95 mais assorti du titre "Det Glemte Riket" qui est le nom du ep sorti en 1994. Cette compilation est donc agrémentée de ces deux productions et de quelques morceaux supplémentaires.

La compilation débute par le ep Trolltaar qui justifie à lui tout seul son acquisition puisque cet ep n'est disponible nulle part ailleurs, du moins jusqu'en 2019 où Sleazy Rider a sorti une nouvelle compilation intitulé Trolltaar avec Trolltaar et Det Glemte Riket assortis de titres live de 1993. Cet ep assure la transition logique entre le black metal raw et froid de Svartalvheim et The Cainian Chronicle où Ancient a développé une identité spécifique avec un black metal mélodique avec des atmosphères "gothiques". Quelque chose dans les morceaux de Trolltaar est plus accrocheur, on sent le son typique de Ancient pointer son nez même si l'ensemble se situe bien entre Svartalvheim et The Cainian Chronicle. Le morceau "Trolltaar" sera ensuite remanié en 2000 et publié du dispensable mini-cd God Loves the Dead en 2001. Les deux morceaux de la version Cd de Trolltaar sont suivis du troisième morceau initialement disponible uniquement sur la version LP et qui est une version inédite du morceau "Eerily Howling Winds", différente de celle de la demo 1993 et de la version présentée sur Svartalvheim.

Le ep initial s'achevait par un instrumental qui se retrouve ici en fin de compilation. Cet instrumental marque lui aussi la transition vers le style spécifique d'Ancient puisque sur chacun des albums on retrouvera des instrumentaux ambient qui trouveront un prolongement dans le projet Dreamlike Horror. Ce morceau préfigure bien les morceaux ambient de composé par Aphazel ensuite : des ambiances sombres aux synthés, un tantinet orchestral,  de la guitare acoustique, des voix chuchotées et pour la première fois l'apparition d'une voix féminine mystérieuse, qui deviendra également un élément constitutif de Ancient. Le morceau se retrouve en fin de compilation couplé avec un morceau du même genre composé en 1994 et jamais publié auparavant. "Algol" avec ses 4 minutes donne l'impression d'un basculement dans un gouffre spatial, ce morceau étrange n'ayant pas une atmosphère "gothique".

Les morceaux black metal de Trolltaar s'enchainent ainsi directement avec ceux de Det Glemte Riket, ep jusque-là difficile à trouver et qui sera ensuite disponible en 2000 sur l'excellente compilation True Kings of Norway sortie sur Spikefarm et rassemblant les premiers ep de Emperor, Immortal Dimmu borgir, Arcturus et Ancient. Det Glemte Riket regroupe deux versions antérieures de morceaux qu'ont retrouvera ensuite sur Svartalvheim.

La compilation propose en outre "Paa Eving Vandring". Là encore il s'agit d'un morceau de l'album Svartalvheim qui est ici présenté dans une version inédite de 1993 avec un son assez pourri (comprendre avec du souffle). S'ensuit les deux morceaux ambiant que nous avons présentés plus haut puis la compilation s'achève par une surprenante reprise inédite. Il s'agit de "Sweet Leaf "de Black Sabbath, morceau assez groovy, qu'on imagine s'intégrer plus facilement au style d'un groupe stoner ou doom. Cette reprise a été réalisée en 1996 avec le line-up de Cainian Chronicle avec Kaiphas au chant et c'est ainsi le seul morceau de cette compilation réalisée sans le line-up originel et le morceau se superpose assez mal à cette compil à tout point de vue. On reconnait bien ici le morceau de Black Sabbath que Ancient s'est approprié en y plaçant du chant black et des nappes de synthés. Bien que l'influence de Black Sabbath sur les mouvances dark metal (entre autres!) est incontestable, l'ensemble ne m'a pas paru des plus réussi.  Il est probable que ce morceau de Black Sabbath n'est pas celui qui se prêtait le mieux au style de Ancient .

Pour résumer, Det Glemte Riket regroupe les excellents morceaux de Trolltaar que l'amateur du Ancient deuxième époque appréciera et d'autres versions de morceaux de Svarthalveim que l'amateur du premier album appréciera, le ep Trolltaar rassemblant probablement les deux publics, le tout avec un inédit ambiant et une reprise improbable de Black Sabbath. En 2005, sortira une autre compilation avec de morceaux communs dans des versions demo, notamment des demos de Trolltaar, la demo officielle Eerily Howling Winds et encore d'autres morceaux de Svartalvheim dans d'autres versions demo (comprendre avec un son plus pourri qui caractérisait les enregistrements maison de l'époque).

Adnauseam

 

 


 

 

 

 

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site