ANGRA MAINYU (Black metal dépressif - Allemagne)

Xasthur - Angra MainyuANGRA MAINYU / XASTHUR

Split CD

Black metal dépressif

Allemagne

Total Holocaust records, 2004 

 

 

XASTHUR, l'une des références du black metal dépressif, a l'étrange habitude de multiplier les splits malgré déjà bon nombre d'albums sortis et de nous faire à chaque fois découvrir par ce biais d'excellents groupes de black dépressif, car si des groupes comme NORTT ou LEVIATHAN sont désormais connus dans l'underground, d'autres comme ANGRA MAINYU le sont beaucoup moins.

 

Que comporte cette fois-ci la partie de XASTHUR? 4 titres de black suicidaire frénétiques et mélancoliques avec des parties glauques, des morceaux plutôt longs comme d'habitude. Les morceaux de XASTHUR ont tendance à se ressembler vu la créativité constante de son unique compositeur, mais il s'agit bien là de 4 inédits très bons: "Soul abduction ceremony" est une version réengistrée de ce titre figurant sur le premier album Nocturnal poisoning et quand à "Funeral of being", un morceau acoustique glauque, s'il porte le nom d'un album de Xasthur c'est bien un inédit. Cet enregistrement fait partie des meilleurs de Xasthur je trouve. L'inattendu de ce split c'est qu'il comporte une reprise de WIGRID, ce jeune groupe allemand excellent de black metal dépressif; c'est d'ailleurs assez étonnant de reprendre une formation aussi jeune, ce n'est pas comme s'il s'agissait de BURZUM dont WIGRID se rapproche d'ailleurs énormément. XASTHUR reprend donc "Ort der Einsamkeit" du premier album Hoffnungstod sorti seulement deux ans avant, dans l'intégralité de ses 12 minutes avec son excellent passage calme et dépressif au milieu auquel XASTHUR ajoute la dissonance qui le caractérise, ce qui rajoute ainsi encore de la noirceur à ce passage dépressif.

 

Cette reprise de WIGRID n'est probablement pas un hasard et sert parfaitement de transition vers ANGRA MAINYU, un groupe allemand qui donne évidemment dans le black dépressif. Voilà un étrange patronyme que porte ANGRA MAINYU. Il s'agit en fait du nom d'un dieu maléfique dans la mythologie perse. La musique est évidemment à l'image de l'esthétisme très sombre de ce split telle cette photo au dos avec cet escalier  enneigé dans la nuit semblant nous précipiter vers la folie. Au premier abord, ANGRA MAINYU rappelle un peu ABYSSIC HATE en moins saturé, NACHTMYSTIUM dans sa période dépressive, le Filosofem de BURZUM sur certains titres, ou encore WIGRID en moins bien, avec son black lancinant qui peut être plus rapide sur certains titres, même si la voix est bien différente, moins criée et plus étouffée. Même si ANGRA MAINYU ne vaut pas les groupes cités, il s'agit là d'un bon enregistrement dont on attend la suite car à part une demo, la discographie du groupe semble se limiter à ça pour l'instant. Les morceaux ne sont pas très longs, puisque sur les 25 minutes du groupe, on notera 6 morceaux. Il s'agit cependant là d'un groupe intéressant à ne pas confondre avec un groupe de black du même nom venant de Roumanie.

 

Adnauseam

 

 

http://angramainyu.cjb.net/

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site