BETHLEHEM (Dark metal - Allemagne)

Bethlehem - Mein wegBETHLEHEM

"Mein weg"

Dark metal avant-gardiste

Allemagne

Red Stream, 2005

 

Etrange évolution que celle de Bethlehem, parti d'un style entre le black et le doom, et qui semble résolument s'engager dans une voix expérimentale loin des clichés dark habituel; en tout cas, il reste que Bethlehem est toujours un groupe torturé. La première impression à la vue de cet album laisse dubitatif; on constate que Bethlehem est retourné sur Red Stream, et le dos du cd comporte l'ancien logo. On se demande ainsi si  Schatten aus der Alexander Welt n'était pas juste une parenthèse. En même temps, il y a cette pochette déjantée et laide au mauvais sens du terme qui ne laisse pas présager le meilleur, et ce titre "Mein weg" qui signifie "Ma voie". Quelle est cette voie suivie par Bethlehem?

Et bien, il semble que Bethlehem soit toujours sur le même chemin, avec un côté déjanté clairement mis en avant depuis le précédent album. Il semble que la scène pathogène remonterait à quelque chose qui se serait passé à Bethlehem, que les symptômes évoluent et prennent d'autres formes, et que Mein weg soit une nouvelle œuvre cathartique toujours pour exorciser ce traumatisme; un nom symbole de lumière pour exorciser les ténèbres. Ce cinquième album n'est en fait ni un retour aux sources ni une suite du précédent. Il y a un côté peut-être plus brut, mais ce n'est absolument pas un retour aux sources du "dark metal", tel que le pratiquait et revendiquait le groupe, mais plutôt une nouvelle exploration. Le label présente Mein Weg comme un mélange de tout ce que Bethlehem a pu faire.

On retrouve des éléments développés sur le précédent album comme ces passages metal raclé avec chant allemand qui ont des connotations probablement par hasard un peu Rammstein, car Bethlehem utilise le chant en allemand depuis ses débuts. Une nouvelle caractéristique apparaît dans tous les morceaux, sous forme de passages aux mélodies mélancoliques éthérées avec chant allemand lyrique qui se révèlent vraiment excellents et constituent les moments forts de cet album. Il y a cependant un morceau vraiment très proche de la vieille époque, "Dr Miezo", qui se termine de façon très doom. Les morceaux, vous l'aurez compris, changent beaucoup. On notera des passages un peu vides, avec quelques notes vides de piano que le précédent album avait déjà exploré. Mais ce qui ressort de cet album, c'est le côté déjanté notamment dans la combinaison des différents éléments, les photos pathologiques ne sont donc pas là pour rien, et la reprise affreuse en titre caché (au bout de 20mn, allongeant le cd jusqu'à 73mn) de Franck Sinatra "My Way" (?!?) complètement absurde peut en attester, et j'imagine que les paroles en allemand ont été modifiées?!? "Felbel fittich" fait partie de ces morceaux étranges, en rappelant vraiment le "Nothing else matters" de Metallica mais accouplé à un refrain à la Ulver période acoustique. En morceau schizophrène, il y a aussi "Im sog", accouplement du "Nevermind" de Nirvana avec l'opérette metal de Angizia, en tout cas ce sont mes impressions. Tout cela pour dire que cet album est complexe dans la constitution de ces morceaux, "Frl deutsch" contient même un passage post-rock, ce qui donne un côté déjanté comme l'est l'imagerie actuelle du groupe.

Mein Weg est donc un album dans lequel il n'est pas forcément très facile à s'immerger, pourtant l'ensemble de l'album est très bon. Le côté déjanté est avant tout l'expression du mal-être que Bethlehem ne cesse de distiller depuis ses débuts désormais sous une forme différente qui mélange les explorations de Schatten aus der Alexander Welt avec les éléments digérés de la première période.

Adnauseam

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×