DAEMONIA NYMPHE (Mystic pagan folk atmospheric - Grèce)

Daemonia Nymphe - Krataia asteropeDAEMONIA NYMPHE

"Krataia Asterope"

Mystic pagan folk atmosphéric

Grèce

Prilosnovénie, 2007

 

 

C'est sur Prikosnovenie, le label féerique français dans toute sa diversité, que sort ce nouvel enregistrement de DAEMONIA NYMPHE, tout comme les deux précédents. Et avec DAEMONIA NYMPHE, le terme féerie prend encore un autre sens. Depuis ses débuts en 1994, DAEMONIA NYMPHE tente de nous plonger dans l'univers de la Grèce Antique, dans le paganisme antique conceptuellement et musicalement, notamment à l'aide d'une musique faite à partir de reproduction d'instruments anciens et ce depuis le premier album éponyme sorti en 2002. Contre toute attente, The bacchic dance of the nymph, leur toute premier enregistrement, réédité en 2004 avec le mini-cd Tyrvasia chez Prikosnovenie, était initialement sorti de manière confidentielle sur le label allemand dark metal SOLSTITIUM. Prikosnovenie est certes le label des voix féminines et de la féerie, mais DAEMONIA NYMPHE est loin de se limiter à la composante "voix féminine" qui sont par ailleurs effectivement de grande qualités puisque les trois femmes "nymphes" multi-instrumentistes du groupe y contribuent. Des voix masculines assez incantatoires sont également présentes.

 

Mais la musique de DAEMONIA NYMPHE est par essence un tout, elle s'inspire de la musique antique, cherchant en cela à retrouver le côté sacré et rituel de cette époque (voir en cela les photos) par le biais de recompositions d'instruments antiques produisant des sonorités de cordes, de flûtes ou des percussions, tout cela étant exécuté par les désormais 7 membres multi-instrumentistes du groupe qui ne sont pas là pour jouer de la musique pour la musique mais dans une optique rituelle. Sur The bacchic dance of the nymph, les textes étaient même des hymnes orphiques c'est-à-dire des louanges à des divinités de la mythologie antique. Les rares prestations du groupe sont de véritables spectacles qui ressemblent à des cérémonies païennes, on n'est pas du tout ici dans un trip "mignon" ou "heavenly" plat, il y a une certaine gravité, un certain sérieux qu'on se plait à voir à l'œuvre.

 

Prikosnovénie parle dans sa présentation d'un côté "rock" ce qui pourrait crée un malentendu, car il n'y a rien heureusement rien ici de rock, et surtout pas dans l'ambiance ou le folklore, ce qui retirerait en gravité. Il y a en effet une certaine force qui émane de la musique de DAEMONIA NYMPHE,. Il y a un côté peut-être plus dur sur ce second album, avec plus de percussions, et un coté plus tribal rituel que dans des productions classiques heavenly. Concrètement, je serais tenter de comparer DAEMONIA NYMPHE à ATARAXIA pour le côté mystique de certaines de ses productions, à CAMERATA MEDIOLANENSE sans le côté martial, et évidemment DEAD CAN DANCE mais sans le côté sombre.

 

Comme pour les précédentes productions du groupe, celle-ci n'atteint pas les 40mn mais les 36mn proposées sont d'une richesse évidente et permettent l'immersion dans cet univers mystique qui n'est pas austère ou monotone pour autant, ni évidemment aucunement mélancolique. La musique est émotionnelle mais elle exprime clairement l'exaltation, le mysticisme, la communion et non l'inhibition, bien au contraire. Cependant elle ne tombe pas pour autant dans quelque chose de festif ou d'enjouer, elle est plutôt mesurée; normale pour une optique rituelle.

DAEMONIA NYMPHE mérite vraiment notre attention, rien que pour son approche conceptuelle très bien retranscrite, bien loin des clichés, et sa forte identité. Quant à la musique elle peut aussi bien intéresser les amateurs de musique ancienne, atmosphérique, folk, mystique ou exaltée.

Adnauseam

http://www.myspace.com/daemonianymphemyspace

 

Daemonia nymphe

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site