DEVISER (Black metal - Grèce)

Deviser - Running soreDEVISER

"Running Sore"

Black metal

Grèce

LSP Company, 2003

 

Deviser fait partie de ces excellents groupes qui n'ont jamais vraiment eu la reconnaissance méritée. En effet, le premier album des grecs, Unspeakable cults, est sorti en 1996, et ce fut vraiment un excellent album qui promettait une belle carrière. Pourtant le deuxième cd, Transmission to chaos,  sorti en 1998 chez Two Moons  (qui a sorti le The Haunting de Sear Bliss) n'a pas tenu les promesses du premier album. Il s'agit bien-sûr encore d'un bon album qui porte la marque Deviser mais il manque quelque chose qui fait que Deviser n'a pas su exploiter au maximum son énorme potentiel.

Après de longues années de silence, Deviser sort ainsi son troisième album en 2003 et après tout ce temps je craignais un résultat médiocre, dans la lignée de ces groupes qui ont sorti d'excellents premiers albums et qui n'ont pas su exploiter leur potentiel créatif, et l'ont même gaché. Contre toute attente, ce Running sore est un très bon album qui m'a donc agréablement surpris puisqu'on y retrouve toujours ces compositions typiques de Deviser  mais en plus moderne. En effet après toutes ces années, Deviser s'est modernisé, ce que l'on devine déjà par la pochette et le look bien moderne des membres qui sont maintenant cinq comptant comme seul membre d'origine le guitariste chanteur. D'ailleurs, cette configuration à cinq membres permet à nouveau à Deviser d'avoir un second guitariste, puisque le trio originel (hors sessions) comportait deux guitaristes, une deuxième guitare dont on a ressenti l'absence sur le second cd du quator d'alors. Deviser, pour situer, officie toujours alors dans un registre black metal mélodique typé grec à la croisée de Rotting Christ, Astarte ou encore des bonnes vieilles mélodies des premiers Nightfall, associant ainsi puissance et mélodie pour un résultat émotionnel. D'ailleurs, c'est avec subtilité que les titres s'enchaînent puisqu'il y a pratiquement une alternance systématique entre les morceaux plus rapides et agressifs et les morceaux black metal mid-tempo mélodiques et émotionnels dont Deviser possède le don. L'album débute d'ailleurs sur un surpenant morceau rapide et agressif avec une voix extrême limite typée black/death déformée, mais on retrouve heureusement sur le reste de l'album le chant typé, scandé et écorché de Matt Hnaras.

Deviser, à mon avis, par un concours de circonstances, s'est trouvé banalisé sur les listes de vpc (quand leurs albums y figurent d'ailleurs…),  probablement dû au fait que le groupe s'est toujours retrouvé sur des petits labels qui assurent mal la promotion au sein même de la scène. Deviser est définitivement un groupe de valeur qui mérite vraiment notre intérêt.

Adnauseam

www.myspace.com/deviser

A lire : Chroniques ASTARTE (Female black metal - Grèce)

 

 

 


 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site