HANTAOMA (Stille Volk metal - France)

Hantaoma - MalombraHANTAOMA
"Malombra"
Folk metal, France
Holy Records, 2005

 

Bien que Nausea se consacre inlassablement aux musiques sombres, avec notamment des styles comme ceux de la scène dark metal ou la dark folk, il ne s'interdit pas d'aborder les projets gravitant autour pouvant intéressés les amateurs des styles sus-cités. Pour sûr Hantaoma n'exprime pas une quelconque nausée mais bien plutôt une certaine joie de vivre, clairement emprunte de mysticisme et de traditions disparues, Hantaoma signifiant d'ailleurs "esprit".

Ce n'est pas un hasard si Hantaoma est aussi le titre du premier album de Stille Volk puisque Hantaoma est un projet metal de ses membres, accompagnés pour l'occasion de trois autres compères. Stille Volk est un groupe bien implanté dans le milieu metal après quatre albums chez Holy Records et une renommée grandissante et méritée, y compris hors du milieu metal. Bien que Stille Volk pratique une musique medievale folklorique occitane assez unique et sans aucun élément metal, il n'en reste pas moins que ces artistes si implantés dans le milieu metal sans faire du metal ont un background metal : le projet Hantaoma est ainsi une sorte de retour aux sources metal de nos troubadours pyrénéens. Stille Volk a toutefois déjà intégré des éléments metal à sa musique à l'époque du deuxième album Ex-Uvies en 1998, album d'ailleurs un peu expérimental qui n'est pas la meilleure production de Stille Volk. La même année ils ont également participé à l'hommage à Paradise Lost organisé par Holy Records en reprenant le titre culte "The painless" (de Gothic), témoignant d'un attachement à la scène dark metal.

Mais ce que les musiciens de Stille Volk propose à travers Hantaoma est très différent de l'expérience Ex-Uvies. Evidemment, Hantaoma n'est pas juste un groupe de metal, c'est bien plutôt la rencontre entre le Stille Volk de Maurat et Satyre Cornu et du metal, mais d'un metal qui m'a un peu surpris au premier abord. En fait, ça et là on retrouve évidemment les éléments des grands groupes fondateurs de la rencontre entre la musique folklorique et du metal extrême comme STORM notamment avec un passage très réminiscent sur le titre "Flama" ou des éléments à la ULVER à l'époque premier album Bergtatt, mais le côté metal est chez Hantaoma plutôt thrash, parfois heavy même, dans les riffs (Iron maiden est même cité pour décrire leur musique par la promo...) et non pas black metal ou pagan black comme on aurait pu s'y attendre, avec un chant metal extrême mais pas black, parfois même death thrash, sauf bien sûr lorsqu'il s'agit de l'excellent chant folk propre à Stille Volk. On retrouve sans trop de surprise des éléments à la SKYCLAD aussi pour la partie metal, le groupe précurseur du folk metal. La partie metal semble chez Hantoama ici pour accompagner, pour donner de la pêche à cette musique folk entrainante d'où peut-être un côté metal assez basique avec des riffs parfois assez thrash en accompagnement. L'ensemble est toutefois très bon, car on sent que le fond de ce projet reste le côté folk qui est toujours d'une étonnante perfection.

Stille Volk est bien l'arrière-fond de la musique de Hantaoma et renoue simplement avec ses origines metal, un côté metal certes assez basique qui ne semble présent que pour metalliser cette étonnante musique folk entraînante chantée en occitant. Un très bon album de folk metal accrocheur qui ressort du lot des albums incipides portant cette étiquette !

Adnauseam

 

 

 

 

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site