HELDEN RUNE (Darkwave - Italie)

Helden Rune - The Wisdom Through The FearHELDEN RUNE
"The Wisdom Through The Fear"
Darkwave, Italie
Black Widow Records, 2001

 

C’est en cherchant par curiosité quelques infos sur IANVA que j’avais découvert l’existence de ce projet qui visiblement m’était passé sous le nez lors de sa sortie en 2001. Et heureuse coïncidence, c’est lors d’un voyage à Gênes en Italie en 2010 que je suis tombé sur celui-ci en fouillant un bac de cd en vrac, quelques temps après avoir cherché avec difficulté des mp3 sur Internet et le cd sur des VPC… autant vous dire que c'est un précieux souvenir que j'ai ramené là ! Mais ce n’est pas totalement un heureux hasard puisque le projet est en fait né à Gênes et est sorti sur un label de Gênes, Black Widow. Passé assez inaperçu, il n'est pas étonnant de le retrouver au final chez un disquaire d’occasion de cette ville.

Ce projet avait en effet éveillé ma curiosité lorsque j’avais découvert qu’il réunissait Claudio Donde, le leader de Runes Order et Mercy l'actuel chanteur de Ianva, ainsi que Tony Tears, le guitariste guest sur l'album "The Art of Scare and sorrow" de Runes Order sorti en 2002.

Si Mercy a acquis une notoriété certaine avec Ianva dont  le premier album "Disobbedisco! 1918-1920" est  sorti en 2006, il est actif dans la scène underground de Gênes depuis la fin des années 80, d'abord avec Zess puis Malombra qui semble être passé par différents styles (gothic, progressif, metal). Il s'est pas mal impliqué dans ce nouveau projet puisqu'en dehors du chant, il a écrit tous les textes (sauf un texte provenant de Emilie Brontë) et s'occupe aussi de programmation. Franz Ekurn (piano et instruments à cordes) était également dans Malombra et Tony Tears qui s'occupe des guitares était dans Zess. Les 4 musiciens ont donc eu l'occasion de collaborer à plusieurs reprises.

Pour définir ce projet, je le présenterais dans un premier temps comme une rencontre entre le style dark electronic ambient de Runes Order qu’on reconnaît très vite avec ses sonorités typiques et de la dark wave dans ce qu’elle a de meilleure (on peut par exemple penser à du Diary of dreams première époque) , avec un excellent chant de Mercy, très éloigné de ce qu’il fait aujourd’hui dans Ianva et qui officie alors dans un chant à tendance gothique renfermé très émotionnel. Cette rencontre avait déjà pris forme sur l'album de Runes Order "Waiting Forever" sorti en 1998 où le chanteur de Frozen Autumn était en guest sur plusieurs morceaux. On peut penser parfois à Diaary Of Dreams première époque (et non à leur période electro) avec d'excellents morceaux, notamment l'excellent "Love againt the age".

Le style est toutefois un peu plus large que celui développé sur Waiting Forever, avec des morceaux assez variés. Globalement on retrouve l'ambiance éthérée et mystérieuse de Runes Order mais  ici avec du chant et une structure de morceau plus classique avec couplets et refrain, et des mélodies plutôt accrocheuses. N'oublions pas que Runes order officiait jusqu'en 1996 dans un registre plutôt dark ambient minimaliste, donc éloigné de ce modèle là de moirceau.  Chaque morceau "classique" est séparé par un morceau qui prend plutôt la forme d’interlude de 1mn à 2mn ce qui nous donne 15 morceaux pour 62mn. Le premier titre comporte des narrations féminines poétiques en français, ce qu'on  retrouve dans de nombreux projets italiens "dark" des années 90 et c'est toujours une réussite (Ordo Equitum Solis, Ataraxia, Agonize, Monumentum).

Voici donc un projet méconnu qui a pris la forme d'un one shot mais qui se révèle une réussite. On retrouve également retrouve 2 autres titres existants, isolé sur 2 compilations thématiques (dont une qui est un hommage aux films d'horreur), éditée par le label Black Widow.

Adnauseam

 

 

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site