KATATONIA (Dark doom (old) / Gothic metal - Suède)

KATATONIA

Dark gothic doom metal, Suède

Katatonia

Chroniques

Brave Yester Days (1992-1997)

The Black Sessions (1998-2003)

 


 

Katatonia - Brave yester daysKATATONIA
"Brave yester days"

Dark gothic doom metal

Suède

Avantgarde music, 2004

 

 

Le titre de ce double digipack Brave Yester Days est une évidente allusion à l'album Brave murder day, le logo utilisé est d'ailleurs celui de la première époque de KATATONIA. Il s'agit là d'une compilation de la première période de KATATONIA, ou plutôt des années "Avantgarde Music" (entre autres labels mais c'est là l'apogée de cette première période). KATATONIA a beaucoup évolué depuis, chaque album a toujours été une surprise, et malgré les changements et la qualité des albums, ça a toujours été une bonne surprise. Il ne s'agit pas d'une simple compilation mais plutôt d'un regroupement de titres rares de KATATONIA avec notamment les mini-cd sortis par le groupe entre chaque album qui sont assez difficiles à trouver.

 

Plus précisément, on retrouve le premier mini-cd (réédition de la demo) Jhva Elohim Meth qui signifie "Dieu est mort" en hébreu, sortie chez Vic records en 1992, à une époque où le groupe était un duo constitué de Lord Seth (Renske) et Blackheim (Nystrom) et utilisait le maquillage black metal, ayant inventé une forme de doom affilié au black metal, un black doom qui aujourd'hui encore influence des formations de qualité comme Forgotten Tomb. On retrouve ensuite deux très bons extraits du premier cd culte Dance of december's souls (avec les titres "Gateways of Bereavement" et "Velvet thorns") récemment réédité chez Black Lodge records et originellement sorti chez No Fashion, réédition avec un nouveau design correspondant plus au KATATONIA moderne et non pas à celui de l'époque, et en plus de manière assez maladroite, réédition dont la forme a été condamnée officiellement par le groupe. L'occasion de découvrir pour les novices un autre KATATONIA, pratiquant un doom dépressif lorgnant vers le black metal, avec un Jonas Renske à l'époque batteur du groupe et chanteur avec une voix torturée à la Johan Edlund de Tiamat période "The Astral Sleep". Le cd offre ensuite deux titres introuvables de 1994, extraits de la compil "War Compilation vol 1" dont l'un des deux morceaux contient la trame musicale de ce que sera le titre "12" sur Brave murder day. Il s'ensuit ensuite le culte mini-cd For Funerals To Come, premier enregistrement chez Avantgarde Music, avec ses quatre inédits.

 

Ce que les novices ignorent sûrement, c'est qu'avant de devenir le chanteur à la voix sublime qu'il est aujourd'hui, Renske, également batteur du groupe à l'époque, avait abandonné le chant à cette époque pour le céder à Micke Akerfeldt de Opeth comme musicien de session, voulant alors délaisser le chant torturé pour une voix plus grave, entre le black et le death mais très sombre. On a ainsi droit à deux titres du cultissime Brave Murder Day: "Murder" que le groupe inclus encore à sa set list, et "Rainroom". Un album une fois encore culte qui révolutionna la scène doom en créant le dark doom, avec un son très hypnotique, rapide et lancinant, qui influença des groupes comme RAPTURE. On retrouve également l'excellent mini-cd Sounds of Decay de 1997, très dur à trouver aujourd'hui, l'un des meilleurs enregistrements de KATATONIA, avec un titre inédit en plus qui n'était pas sur la version d'origine. Puis ensuite, on retrouve le mini-cd Saw you drawn, le mini-cd correspondant à Discouraged ones avec deux titres qui se retrouvent sur l'album et deux inédits dont l'un, "Scarlet Heavens", nous propose un KATATONIA dans un registre très gothic rock dans ce qu'il a de meilleur pour près de 10 minutes, et on se dit que oui, KATATONIA aurait pu devenir un très bon groupe de gothic rock. Dans tous les cas, on sent bien que ce groupe a toujours produit quoi qu'il fasse une musique excellemment mélancolique.

 

Un deuxième volume devrait sortir regroupant cette fois-ci les années Peaceville (tout en incluant Discouraged ones, album de grande transition) avec le même principe: les mini-cd avec leurs inédits. Une très bonne initiative même si le fan que je suis depuis les débuts du groupe a amassé au long des années tous les enregistrements du groupe, et comme quoi le gravage ne tue que les groupes de seconde zone, car j'aurais pu me créer cette compil moi-même avec mon graveur possédant tous les titres à l'exclusion de la War compil (très dure à trouver et avec des groupes divers) et du titre totalement inédit inclus dans la compilation. Au final, une nouvelle collaboration très bonne entre Avantgarde Music et KATATONIA. L'album a d'ailleurs été assemblé et masterisé par Blackheim/ Anders Nystrom et Roberto Mammarella (Avantgarde Music et Monumentum). Une excellente initiative donc!

 

Adnauseam

 

 


 

 

Katatonia - The black sessionsKATATONIA

"The black sessions"

Gothic metal

Suède

2CD+ 1DVD

Peaceville, 2005

 

 

Black sessions fait partie des box Peaceville, comme celle de My Dying Bride, divisées en 3 cds, ici deux cds audio + 1 dvd, mais c'est surtout la suite de Brave yester days sorti chez Avantgarde Music en 2004, sorte de best of incluant les mini-cds du groupe jusqu'au mini-cd Saw you drown juste avant Discouraged ones. La deuxième partie sort logiquement chez Peaceville, label depuis du groupe même si assez bizarrement cette compilation inclus l'album Discouraged ones sorti lui chez Avantgarde, et regroupe donc la deuxième époque du groupe, Discouraged ones établissant la transition vers le gothic metal épuré des éléments doom ou black des débuts. La partie compilation est donc répartie sur deux cd bien remplis (environ 70mn chacun) qui inclus des titres des quatre derniers cds (avant The great cold distance, 2006): donc de Discouraged ones (1998), Tonight's decision (1999), The last fair deal gone down (2001) et Viva emptiness (2003) qui marque une évolution vers un style plus brut et moins gothic metal, et tous les inédits des singles mais à proprement parler il n'y a ici qu'un seul véritable inédit, "Wait outside", datant des sessions de Viva emptiness; puisque le reste se retrouve sur les différents singles du groupe sortis entre les albums: Tonight's music en 2001 avec notamment "O how I enjoy the light" (une reprise d'un groupe nommé Palace) et Teargas ep en 2003, à quoi s'ajoute les deux bonus tracks de la réédition de Tonight's decision: "No devotion" et "Fracture".

 

Le principe de cette compilation est très différent de Brave yester day, et j'ai trouvé ça dommage pour une rétrospective, puisque les titres sont éparpillés, ce qui crée peut-être une surprise dans la mesure où l'ordre n'est pas chronologique, mais où on passe à chaque titre d'un album à un autre. Deuxième aspect étrange: vue la longue durée des deux cds seulement pour présenter quatre albums, on trouve au final plus de la moitié de certains albums comme pour Last fair deal gone down avec 7 titres sur 10, ou 5 sur 11 pour Discouraged ones, bien-sûr cela permet un peu d'approfondir les premiers albums de la seconde époque du groupe pour ceux qui ne les connaissent pas (on peut même dire qu'il y en a une troisième inaugurée avec Viva emptiness et développée avec The great cold distance) mais ça représente beaucoup pour un album même si les titres sont dispersés; il aurait été peut-être mieux d'avoir un seul cd compil puis une version audio du dvd puisque les versions diffèrent parfois. Evidemment les titres choisis sont les meilleurs et c'est toujours autant un plaisir d'écouter tous ces morceaux. Cette partie sera donc réservée à ceux qui ne connaissent pas trop les précédents albums de KATATONIA ou alors à ceux qui ont raté les single sortis, ce qui représente au final quatre titres, six si on inclus les bonus de Tonigh't decision, et ce qui fait avec l'inédit, 7 titres rares à avoir évidemment. A noter que le livret comporte les paroles de tous les morceaux. Mais cette box prend tout son intérêt pour la partie dvd incontournable pour l'adepte du groupe, qui trouvera pour sa part les 2 cds audio contournables surtout si comme pour moi il ne lui manquait que le seul inédit, mais il faut plutôt voir les "black sessions" comme un dvd de KATATONIA avec en bonus les deux cds audio et non l'inverse.

 

Le troisième cd et deuxième partie de la box est donc un dvd de 68 mn, qui restitue un concert à Krakow en Pologne, donc sur la tournée Viva emptiness, et qui propose 15 titres bien filmés et de très bonne qualité sonore, parfois même trop pro car le jeu des multi-caméras est parfois lassant. On retrouve donc tous les meilleurs titres des quatre derniers albums et même si le concert débute sur deux titres du dernier album d'alors avec "Ghost of the sun" et "Criminal" de bons titres d'ailleurs, ceux-ci ne seront pas majoritaires puisqu'on ne retrouvera que trois autres titres de Viva emptiness à la fin du concert avant le rappel avec les moyens "Complicity" et "Burn the remembrance" et l'excellent "Evidence" qui restera un des meilleurs morceaux de Katatonia, ici avec des effets. Ce sont en fait tous les meilleurs titres des trois albums précédents qui sont joués: l'incontournable "Teargas"(de Last fair deal gone down) l'un des meilleurs morceaux de KATATONIA, puis enchaînement direct sur "I break" (de Discouraged ones). Ces versions sonnent, je trouve, plus goth, plus Paradise Lost à la "Say just words" si on peut dire, tout comme pour "I'm nothing" (de Tonight's decision). Les versions live sont donc bien intéressantes: "Futur of speech" est pour sa part plus dur, notamment sur la deuxième partie, tout comme pour "Deadhouse" en rappel avec ses sons évasifs fait à la guitare et non au synthé. L'accent est en fait mis sur l'excellent Last fair deal gone down avec également "Tonight's music", "Future of speech", "Sweet nurse", deux morceaux seulement pour Tonigh's decision avec les deux meilleurs puisque "For my demons" est joué. Et évidemment comme Katatonia s'y tient à chaque fois, même si quand on le découvre cela tient de la surprise la plus agréable, le sombre "Murder" pour achever la prestation, de Brave murder day (1996), seul titre encore joué de la première époque, ici avec la voix black/ death d'origine (même si initialement chanté par le chanteur d'Opeth sur le cd). Au niveau visuel, les membres de KATATONIA sont très cleans et sobres: quelques pauses "guitare hero" pour Blackheim qui s'occupe également des backings vocals, et un chanteur (ancien batteur)qui se contente de taper sur ses jambes et de ressentir cette musique. Ayant assisté à une date de cette tournée (leur passage à Milan), j'ai vraiment retrouvé dans ce dvd le concert auquel j'ai assisté et pour ceux qui n'en ont pas eu l'opportunité, ce dvd est incontournable.

 

Adnauseam

 

 


 A lire 

Report KATATONIA (Milan - 2004)

 Actualités KATATONIA

 

 http://katatonia.com/

 

 


 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site