MEPHISTO WALZ (Gothic deathrock - USA)

Mephisto walz the eternal deepMEPHISTO WALZ
"The Eternal  Deep"
Gothic deathrock
Cleopatra, 1994


 

Mephisto Walz est un groupe de référence dans le deathrock, sous-genre du gothic rock initié par Christian Death à ses débuts en 1981. Mephisto Walz a d’ailleurs été fondé en 1985 par un ex-membre de Christian death puisque Barry Galvin dit "Bari-Bari" a participé à The wind kissed picture en 1985 et Atrocities en 1986, qui sont les deux premiers albums de Christian Death avec Valor Kand à sa tête, après le départ de Rozz Williams, et qui sont tous deux de bons albums de deathrock.

On peut facilement distinguer trois périodes dans la carrière de Mephisto Waltz, la première correspond à la présence d'un chanteur allemand masculin Jörg Westermann dit Jorque. Les seuls enregistrements au format CD existant se retrouvent sur les compilations Crocosmia (1992) et The Early Years (2000). La deuxième période est celle avec Christianna au chant qui s’étend de 1991 à l’album Insidious en 2004, et c'est probablement celle qui incarne le plus Mephisto Walz. Une troisième période a commencé en 2011 avec le bien nommé IIIrd Incarnation avec déjà deux chanteuses qui se sont succédées.

The Eternal Deep est sorti en 1994 donc après Terra Regina, premier album officiel sorti en 1993. Le contenu a par contre été composé à des périodes différentes, la moitié des morceaux ayant déjà été diffusée. On retrouve ainsi quasiment l’intégralité de As Apostels Forget, un ep particulier sorti en 1992 composé de 3 reprises et d’alors 2 inédits. Seul "Am Sonntag" manque à l’appel mais celui-ci avait déjà été réintégré sur Terra Regina. Une autre partie provient de la compilation Crocosmia (février 92) qui regroupait principalement les compositions de la période avec Jorgen au chant ainsi que quatre morceaux inédits de 1991 qui sont les premiers morceaux diffusés avec Christianna au chant puisque le Apostles forget est sorti fin 1992. De ces 4 morceaux, The Eternal Deep en reprend trois avec "Dear Familiar phantoms", "Tangia" et "Staccatto" qui s’appelle désormais "Drowning like the garden"(?). Le morceau "Hunter’s Trail" n’est bizarrement pas intégré à The Eternal Deep mais ré-apparaitra en 1995 sur Thalia, le deuxième album officiel. Les 6 morceaux restant sont des versions totalement inédites de morceaux initialement avec Jorque au chant, ici retravaillés avec Christianna.

Le groupe présente dans le livret cet enregistrement comme une compil de leurs enregistrements allemands Crocosmia, As Apostles Forget et de Mephisto Walz. C'est un regroupement un peu confus : pour Mephisto Walz (1986), seul enregistrement officiel de la période Jorgue, il n' y a ici que de nouvelles versions réalisées sur le sol américain. Quand aux morceaux issus de Crocosmia et As Apostles Forget, ils n'ont pas été réalisés lors de l'expatriation temporaire de Barry en Allemagne, mais sont par-contre sortis sur le label allemand Gymastic records. Bien que n'étant pas un véritable album en soi mais plutôt une compilation de Mephisto Walz entre 1991 et 1994, The Eternal Deep a cependant une vraie unité. Pour la petite anecdote, j'avais découvert cet enregistrement bien avant les différentes parties qui le composent en tant que telles et je l'ai toujours écouté comme un album. Les différentes parties qui le composent sont d'ailleurs disséminées parmi les 14 morceaux. Enfin, l'album a été réédité sur Black Lagoon Music, le propre label de Barry, dans la 2eme moitié des années 2000, ce qui atteste également de cette unité indépendemment du contexte de sa sortie initiale.

En ce qui concernent les versions réenregistrées avec Christianna, elles sont vraiment réussies et probablement les plus deathrock de la période Christianna. Quant aux morceaux repris, ils prennent une coloration deathrock réussie. "Painted Black" des Rolling Stones avait déjà été repris avec l’ancien chanteur (sur Crocosmia). "I wanna be your dog" est un classique du rock (Iggy Pop) régulièrement repris par des groupes d’horizons variés et souvent avec réussite tant le morceau semble se prêter à des registres différents. Niveau gothic rock, Excession (ex-Vendemmian avec chant féminin) en fera une très bonne reprise que l’on pourra comparer avec celle de Mephisto Walz. Dans un autre registre, Forgotten Tomb en fera une reprise "black dépressive" bien réussie aussi en 2012. La reprise de "Silent Thunder", quand à elle, aurait très bien pu être un morceau de Mephisto Walz, et elle l’est en partie puisque ce morceau de Christian Death figurant sur Atrocities (1986) a été composé par Barry. Elle se fond naturellement sur un album de Mephisto Walz et si on ne connait pas le morceau d'origine, on ne soupçonnerait pas qu'il s'agit là d'une reprise. La réinterprétation sous le patronyme Mephisto Walz est peut-etre encore meilleure que l'original. Mephisto Walz aime en tout cas les reprises ; on en retrouvera une autre de "White Rabbit" (à l'origine par Jefferson Airplane) sur l’album Thalia, ou encore une reprise du compositeur classique Haendelau synthé (!) sur Insidious.

Si on se perd un peu avec les compilations de Mephisto Walz et ses morceaux redondants (ce qui s'explique par leurs dates de sorties et des objectifs différents), The Eternal Deep possède en soi l'unité d'un album. Il prend ainsi tous son sens dans la discographie de Mephisto Walz où on le placerait plus logiquement avant Terra Regina.

Adnauseam

 

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site