MORGAIN (Gothic doom metal - Slovakie)

MorgainMORGAIN

"Abandoned in the forest of weariness (the call of fairie)"

Gothic doom metal

Slovaquie

Metal age productions / Underclass

2004

 

 

Après la présentation des "poèmes issus de la forêt de la lassitude" en 2001, nous voici cette fois-ci "abandonnés dans la forêt de la lassitude". Ce programme n'est autre que le contenu du quatrième album des slovaques.


Cet album ne présente pas qu'une simple copie de ce qui nous est malheureusement trop souvent proposé en gothic doom. D'emblée, on est abandonné dans cette étrange forêt (la vie?) qui nous entraîne dans des atmosphères oniriques, car comme le précise le titre c'est un appel à la féerie; oui car la lassitude née d'un quotidien désenchanté fait d'automatismes et de vie par procuration est un appel à la rêverie. Après avoir dit cela, il paraît superflu de dire que Morgain détient ce supplément d'âme que l'on est en droit d'attendre d'une production de gothic doom.


Contrairement à ce que pourrait suggérer le logo, il ne s'agit pas donc du tout d'une musique à la Notre Dame ou autre horror metal band à l'esprit bien plus léger. Le label évoque un "hypnotic gothic doom metal", description véridique puisque cet album détient une atmosphère hypnotique de par le côté émotionnel de sa musique, mélange de mélancolie, de nostalgie et de rêverie, atmosphère d'autant plus hypnotique qu'elle est suscitée par un mélange habile de sons inattendus à tendance folk tels que ceux de l'harmonica et l'accordéon en plus des traditionnels synthés, comme quoi tout dépend de l'utilisation que l'on fait des choses. L'ensemble des sons semblent lissés et bien se mélanger, à l'image des jolies voies féminines et de la voix masculine passant de tonalités claires, parfois un peu à la Falkenbach ou plus agressives un peu à la Darkseed dernière époque.


Il semblerait que le groupe pratique une musique plus entraînante que par le passé, je n'en dirais pas plus puisque je ne découvre comme beaucoup je suppose, Morgain qu'avec cet album bien que je me sois rapidement procuré l'album "Sad memories of fairies" (2000) déjà bien intéressant et effectivement plus lent où l'on peut déjà ressentir le fort potentiel de ce groupe avec déjà les caractéristiques fortes de son style, et notamment cette thématique de la forêt de la lassitude et de la féerie.


Cet album est donc une des rares bonnes surprises à attendre à une époque où les productions sont soit fades soit de pales copies. Le seul point négatif à souligner, s'il fallait en trouver un, serait la courte durée de ces huit compositions: seulement trente-deux minutes et quelques, mais dans tous les cas, chose rare aussi, précisons que rien n'est à jeter sur toute la durée du cd : donc un très bon cd délivré par un groupe des plus intéressants.

 

Adnauseam

 

http://www.morgain.sk/

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×