NASHEIM (Black metal atmosphérique - Suède)

Nasheim - AngantyrNASHEIM / ANGANTYR

Split CD

Black metal atmosphérique / Raw pagan black metal

Suède / Danemark

Northern Silence Productions, 2007

 


Encore un split de qualité chez Northern Silence Productions! Ce split réunissant ANGANTYR et NASHEIM reprend le même principe que le split qui regroupait Wyrd/Haive/Kehra puisqu'un groupe déjà reconnu dans l'underground et une autre formation méconnue officiant dans un style plutôt proche sont ici réunis.

 

 

ANGANTYR

 

Ceux qui connaissent l'excellent projet Make a Change Kill Yourself ne se doute peut-être pas que ce projet est né de la cuisse de ANGANTYR, un autre projet où Ynleborgaz règne en maître, puisqu'il s'agit de l'un des nombreux projets en solitaire de cette âme. L'histoire de Angantyr remonte à 1997 où Ynleborgaz projetait à la base d'en faire un projet ambient aux synthés puis il s'est transformé en un projet black metal dès la première demo en 1998 (les deux demos réalisées par le groupe ont été rééditées en LP par Northern Silence), et un premier album Kampen Fortsætter assez rentre-dedans est finalement sorti en 2001, le groupe se présentant comme du raw black metal mélodique.

 

Car Angantyr n'est pas Make A Change Kill Yourself, et ne fait pas dans le black suicidaire mais dans quelque chose de plus guerrier. Son patronyme est d'ailleurs le nom d'un roi danois du VIIIème siècle et le groupe donne dans l'anti-christianisme, y opposant le paganisme des guerriers du nord, ou la gloire perdue, comme l'évoque le tableau de la pochette. Si peu de groupes de black émergent du Danemark, Angantyr rappelle que ce pays fait partie de la Scandinavie aux côtés de la Norvège et de la Suède, avec laquelle ils ont une histoire et une culture communes, terre également des vikings. Le chant est d'ailleurs en danois, même si Angantyr ne se déguise pas en viking et ne fait pas du tout dans l'exaltation.

 

Progressivement avec les deux albums qui ont suivi, Sejr en 2004, et Haevn en 2007, tout en restant du black rapide, le son devient plus lancinant, plus torturé, avec ces mélodies rapides, longues et insistantes, ces riffs vertigineux qui avec un rythme ralenti ont pu engendré Make a Change Kill Yourself. D'ailleurs, l'un des morceaux proposés ici, "Edsvoren", se rapproche comme jamais de Make A Change Kill Yourself, toutefois ce long morceau de 12mn fait office d'exception, mais Make A Change n'est donc pas très loin. Il faut aussi dire que ce mini-cd a été composé en 2005.

 

L'autre inédit, "Argnims Haevn", de 8 minutes, durée moyenne des morceaux de Angantyr, incarne bien le style de Angantyr avec quelque chose du Transylvanian Hunger de Darkthrone en bien digéré: rapide, torturé, noir et guerrier.

 

Si Angantyr est le projet solo de Ynleborgaz, celui-ci a tenté toutefois de monter un line-up pour les concerts dont on a une trace ici (qui étrangement ne figure pas dans la liste des 8 concerts répertoriés par le groupe) avec une version live enregistrée en mai 2005 du morceau "I Der Knaeler I Ynk", extrait du premier album, sans la partie de piano de l'intro, réalisée pour l'occasion en acoustique avec des voix black narratives, qui clôt ainsi les 27 minutes proposées par Angantyr. Apparemment le line-up live s'étant dissous, Ynleborgaz ne souhaite plus faire de concerts.

 

NASHEIM

 

Nasheim quant à lui vient d'une autre partie de la Scandinavie, la Suède. En fouillant le peu d'infos disponibles, je me suis rendu compte que certains membres de Nasheim étaient ou ont été impliqués dans Lethal, un jeune groupe de thrash traditionnel avec veste patchées. Pourtant rien de cela ne transparaît heureusement dans Nasheim, peut-être simplement le personnage buvant de l'alcool dans la forêt qui orne la pochette (et encore on peut le voir comme notre homme moderne blasé qui viendrait se ressourcer)…

 

Pourtant rien de fun ici, Nasheim propose du pagan black émotionnel et raffiné, emprunt de nostalgie; là aussi on n'est pas du tout dans du pagan festif, ou dans le trip jeux de rôle, sans être pour autant dans quelque chose de guerrier comme Angantyr. Le groupe propose un seul long morceau de 25mn sous-divisé en plusieurs parties, le tout formant une excursion épique en pleine nature, fortement emprunt de mélancolie dans son aspect nostalgique, pas inhibant ou étouffant donc. Le long morceau proposé est très progressif et est une véritable excursion dans une nature sombre et mystique. Il n'y a toutefois pas de synthé ici, ni de flûte ou de violon. Peu de chant également, celui-ci est uniquement un chant black torturé en suédois, quelques chœurs mélancoliques apparaissent toutefois sur la fin. L'ensemble est un black mid-tempo avec de nombreux passages acoustiques mélancoliques, des sons de guitares torturés en même temps que des sonorités évasives et de belles mélodies. On peut penser entres autres au premier album de ULVER Bergtatt (notamment avec la basse), à du WYRD, voir au premier IN THE WOODS ou à WOLVES IN THE THRONE ROOM mais sans synthé, voir aussi à DRAUGSANG.

 

Depuis sa création en 2001, Nasheim n'a pas été très productif n'ayant sorti que deux demos rééditées en 2005 chez Northern Silence, mais cette nouvelle composition est vraiment très prenante et émotionnelle et clôt là un split de très bonne qualité en lui faisant atteindre le sommet.

 

Adnauseam

 

 

http://www.myspace.com/angantyr

http://www.nasheim.se/

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site