RODOVEST (Pagan black metal atmosphérique - Russie)

Rodovest - Here is the russian landRODOVEST

"Here is the RussianLand"

Pagan black metal atmosphérique

Russie

Soldats inconnus, 2006

 

 

L'avenir du black metal est assurément à l'Est et n'est plus aujourd'hui basé en Scandinavie, particulièrement dans l'ex-URSS comme le prouve RODOVEST qui comme de nombreuses formations de ces pays a des affinités identitaires ou tendancieuses revendiquées, à l'instar de NOKTURNAL MORTUM, par son association avec le Pagan Front, et son logo emplit de symboles païens indo-européen.

 

"Here is the russian land" ne date pas d'aujourd'hui puisqu'il s'agit d'une réédition de leur album 2003, une première fois réédité en vynil en 2005 déjà par SOLDATS INCONNUS avec les titres en anglais, et cette fois-ci en cd avec deux bonus tracks qui ne sont pas des moindres puisqu'il s'agit d'une reprise originale et intéressante du "Ea Lord of the deep" de BURZUM (un peu comme Nokturnal Mortum avec sa reprise de "My journey to the stars") et une reprise d'ABSURD "The gates of heaven" de la vieille époque pour ma part pas la plus intéressante, que l'on retrouve sur "Fracta loquuntur" (1996).

 

Mais ces deux reprises ne dévoilent pas réellement le style pratiqué par RODOVEST qui est en fait un pagan black metal très atmosphérique et parsemé d'ambiances folks avec notamment des morceaux acoustiques comme "Fall of Russ" très dark folk; le groupe officiait en fait à ses débuts dans un style mélangeant folk et ambient, les influences métalliques s'étant greffées par la suite. La plupart des morceaux proposent en fait quelque chose d'atmosphérique et émotionnel; on sent certes un coté guerrier dans l'âme mais qui ressort au final plus nostalgique qu'autre chose comme cela transparaît par les sons de cors lourds de l'excellent "On the shores of Wolfensea". Etrangement RODOVEST me fait pensé à EMPYRIUM première époque pour la partie atmosphérique avec ses voix claires nostalgiques majoritaires, mélangées à des voix black, avec toutefois un coté black metal plus prononcé, d'ailleurs certaines de ces parties ne sont pas toujours du meilleure effet et parfois brouillonnes comme au milieu de "Einherjer". Les morceaux sont par ailleurs longs laissant donc part à la nostalgie par un pagan black atmosphérique variant de partie plus ou moins metalliques à des parties plus planantes.

 

Cet hommage identitaire à la Russie chanté dans leur langue maternelle se révèle donc très émotionnel et très atmosphérique sur l'ensemble.

 

Adnauseam



Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site