TRISTANIA (Gothic metal, Norvège)

Tristania - Midwinter's TearsTRISTANIA
"Midwinter tears "
Gothic metal
Norvège
Napalm records, 2005

 

Cet enregistrement est sorti quelques mois après la sortie du 4ème album Ashes sur SPV, qui marquait donc le départ de Tristania de Napalm Records (pour mieux y revenir en 2010). On peut donc se demander d'emblée si cette compilation double cd n'était pas avant tout un coup commercial ; Napalm ayant lancé ce groupe et lui ayant permis d'acquérir sa renommée, il pouvait effectivement espérer encore tirer parti du groupe grâce à des rééditions.

Cela étant dit, cette réédition est du meilleur goût, puisque qu'il s'agit d'un double album incluant d'une part un premier cd audio incluant Midwinter tears (ou "Tristania ep" puisqu'à l'origine il n' y avait pas vraiment de titre) et le single Angina, déjà regroupés sur  un cd commun en 2001, et d'autre part, un DVD qui est en fait la réédition de la video "Widow's tour", épuisée, que justement je recherchais. Cette réédition est donc tombée à pic. Le tout est proposé pour le prix d'un simple cd : l'acheteur y trouve donc largement son compte pour parler bassement économique, mais le contenu en vaut surtout largement la peine. Autant dire que ce double cd incarne la meilleure époque de Tristania : celle du premier album Widow's weeds sorti en 1998 : une époque où le groupe était grandement inspiré, et pratiquait un gothic doom metal grandiose avec ce chant masculin puissant lorgant plutôt vers le black que vers le traditionnel doom death d'alors, avec un chant féminin puissant et lyrique, proche des débuts de Dismal Euphony. C'était l'époque où Morten Veland était encore frontman du groupe en tant que chanteur guitariste avant que le groupe ne se divise, que Morten n'aille fondé Sirenia qui a repris le meilleur de Tristania (à ses débuts), et que Tristania ne se fâne suite à cette séparation, même s'il reste parmi les leaders de la mouvance.

Le premier cd regroupe donc le mini-cd 20 minutes Tristania (ou Midwinter Tears) initialement sorti en 1998, qui était en fait la réédition de l'excellente demo cd du groupe, autoproduite et limitée à 500 exemplaires. Elle comporte quatre titres dont deux seront repris dans des versions dofférentes sur Widow's weeds : les excellents "Midwinter Tears" et "Pale enchanteress". La deuxième partie audio comporte le single Angina initialement sorti en 1999, pas spécialement intéressant puisque le seul véritable inédit est un titre d'un peu plus de 2 minutes intitulé "Saturnine". Le reste ne propose que des versions légèrement différentes : une version courte de "Angina" et un version "radio edit" de "Opus relinque", tous deux sur Beyond the Veil, le second album sorti en 1999, car ce single était à l'origine un avant-goût de l'album à venir.

Le principal intérêt réside surtout dans la partie DVD puisqu'il s'agit de la première tournée, pour la promotion du premier album Widow's weeds. Le concert propose six excellents titres issus de cet album : "Midwintertears", "My lost lenore", "December elegy", "Pale enchantress", ainsi que "Evenfall" mélangeant live et clip, et "Wasteland's caress" qui inclut également des montages de la tournée. L'ensemble contient un total de 45 minutes très bien filmées et surtout d'une grande prestance, dans un cadre romantique avec chandeliers et des musiciens qu'on sent passionnés et à fond, jouées avec majesté et prestance par l'ensemble des musiciens avec une Vibeke Stene qui s'exprime par des danses heavenly. Le son est bon, la prestation tant musicale que visuelle est au top. Le violioniste Pete Johansen (qui fait l'honneur de sa présence aussi dans The Sins Of Thy Beloved et maintenant Sirenia), n'est malheureusement pas présent sur scène mais les sons de violons sont compensés haut la main au synthé.

Avant que le gothic metal ne devienne caricatural, cette époque de Tristania incarne le meilleur du gothic doom, renouvelant alors le gothic doom après Theatre Of Tragedy qui avait établi le duo voix masculin / voix féminine plutôt axé "la belle et la bête" ainsi que le romantisme et le côté heavenly goth. Tristania repart donc de ses bases et donne au gothic metal toute sa majesté. Cette réédition nous propose donc le meilleure du gothic metal, véritable complément au chef d'ouevre Widow's weeds.

Pour la suite, Nausea n'en parlera pas, Tristania ayant rapidement perdu tout intérêt (dès le troisième album World of Glass en 2001), devenant un stéréotype du gothic metal, fade et ridicule.

Adnauseam

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×