Manifeste

Pourquoi un énième webzine sur une toile déjà bien fournie ?

 

Pieter Claesz - Vanité - nature morte (1630)

Pieter Claesz - Vanité (1630)

Scission et impulsion

En projet depuis 2006, Nausea webzine voit finalement le jour en 2009, lors de la scission entre Adnauseam et La Horde Noire webzine, après une collaboration de plusieurs années (mars 2004-février 2009). Vous retrouverez donc ici certains articles publiés initialement sur LHN, souvent remaniés. Toutefois, certaines chroniques apparaissent contre la volonté de Nausea Webzine en doublon dans LHN : il s'agit d'articles un temps publiés sur La Horde Noire, volontairement retirés par son auteur Adnauseam, puis republiés à son insu sur LHN par le rédacteur en chef pour de basses raisons quantitatives. Quelques plagiats au niveau des textes de news black metal sont également à noter à une certaine période ainsi que la chronique du "Impaler's Wolves" de Graveland. C'est avec regret que Nausea Webzine constate que le milieu underground est de plus en plus pourri et imprégné par les valeurs de la masse: quantité et poudre aux yeux.

Eclectique, sélectif et hygiénique

Fort de cette expérience, l'esprit de ce webzine s'en veut totalement différent aussi bien dans la forme que dans le fond. Il ne s'agit aucunement d'un webzine promotionnel qui soutient tout et n'importe quoi et qui serait tributaire de partenariats. La démarche de Nausea Webzine se veut hygiénique: à une époque de surconsommation, où les productions se réclamant des scènes "dark" sont légion, il n'y a aucun sens à tout soutenir aussi "consommable" que puisse être une réalisation. C'est justement cet au-delà du consommable (donc du simplement potable) que recherche ce webzine par une logique musicale transversale. Notre objectif n'est pas de faire le tour d'un style ou de s'assimiler à une quelconque scène en se limitant à ses ouvertures spécifiques, mais au contraire d'être eclectique, de dépasser le cloisement des étiquettes et des revendications, tout en étant radicalement sélectif. Nausea webzine est ainsi guidé par une logique, celle d'un intérêt pour les musiques sombres et émotionnelles, et se gardera bien de tomber dans les clichés inhérents à  une quelconque scène ni de chercher à capter un large lectorat, s'adressant simplement à des lecteurs curieux et authentiques.

Nausea webzine est ainsi le prolongement de la démarche d'une émission de radio dans laquelle était impliqué Adnauseam, diffusée dans la région de Chambéry (73) dans les années 1998 et 1999 et reposant déjà sur l'idée de rassembler différentes musiques sombres dans une démarche éclectique tout en étant sélective.

Les styles traités tournent principalement autour du black metal dépressif ou sombre, du doom au sens large, du dark atmospheric, du dark ambient, de la scène dark folk / industriel martial, du gothic rock, du post-rock, du post-core, et de toute nouvelle mouvance underground sombre à venir... des styles qui expriment chacun à leur manière une certaine nausée...

Nausea et le black metal

N'en déplaise à certains, Nausea webzine traite du black metal de par un attachement ancien à cette mouvance. Cette scène étant actuellement pitoyable et infestée d'opportunistes et de caricatures, Nausea webzine aborde principalement sa composante dépressive (tout en boycottant la scène black dépressive post-ado), des formations oubliées ou non des années 90, ainsi que la scène black metal oriental, notamment celle des pays arabes, où s'exprimer par la voie du black metal prend tout son sens et où l'authenticité est intacte. De fait, Nausea webzine ignorera, sauf exception, la scène dite "Black metal UG française" et laissera cela à d'autres (ce qui n'est pas ce qui manque...).

Nausea et la "mouvance gothique"

Par ailleurs, Nausea webzine prend ses distances et refuse tout amalgame avec la mouvance dite "gothique" et d'une façon générale avec tous les individus en quête d'excentricité, de personnalité ou encore de "trips" qui gangrènent les mouvances sombres en y important les valeurs de la masse.

Nausea et le fanzinat système

Malgré une ligne musicale un peu différente, Nausea Webzine approuve à 100% la vision du webzine The Sound of the Law, principalement l'article "Toi aussi monte un gros zine de naze qui en jette un max!!" dont nous ne pouvons que conseiller la lecture (www.thesoundofthelaw.com rubrique "articles") pour éveiller les esprits sur le "webzine système".

Mise à part les rubriques agenda et news, le webzine sera mis à jour irrégulièrement, par manque de temps. Par ailleurs, sur le long terme, un site plus "professionnel" devrait voir le jour.

 

Les collaborations

Les collaborations sont les bienvenues, à partir du moment où elles s'inscrivent dans l'état d'esprit initial du webzine.Une culture musicale et de la curiosité sont exigées des collaborateurs. Nausea webzine n'a aucune ambition et ne dépend que de la passion et du temps de chacun et n'a pas la prétention de couvrir l'actualité ni d'avoir un rythme de "production" régulier. Nausea webzine n'étant pas un webzine promotionnel, aucun matériel promotionnel n'est sollicité ou attendu.

Merci à l'ami Cyril D. pour l'utilisation de ses photos dans certains live report (dans ce cas cela est précisé).

Tout le contenu est propriété de Nausea Webzine et de ses auteurs, y compris l'ensemble du design (photos d'origine et retouches) par Adnauseam  (sauf si mention contraire) : toute utilisation doit donc faire l'objet d'une demande préalable.

 

Contact

derelictio(at)hotmail(dot)com

Facebook

Chaîne Youtube
(Souvenirs de concerts et morceaux oubliés)

 

 

 


 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×