ARCANA (20/05/2006 - Genève)

ARCANA

L’Usine, Genève

20 mai 2006

Arcana - Genève 2006

Le temps passe mais les souvenirs restent intactes, comme en témoigne ce report inédit d’un concert plutôt ancien (Adnauseam 2010)…

Les concerts d’ARCANA sont toujours des événements en soi. Ce genre de groupes ne font pas des tournées, mais donnent des représentations au compte goutte ou dans des festivals. Saluons l’association Interstice, qui organise plutôt des soirées ou des concerts electro, à l’origine de cet événement baptisé "Nox inquisitionis" qui a pris la forme d’une véritable soirée conceptuelle avec une décoration soignée et en guise d’introduction une conférence sur l’inquisition et enfin la projection de l’excellent film "Le Nom de la Rose" dans la salle du concert avant les concerts.

GOR

Il est plutôt rare de voir des groupes dark atmospheric ou heavenly à l’Usine. Cette année 2006 y remédiera puisque le mois suivant Dark Sanctuary y fera l’honneur de sa présence, et enfin en octobre Unto Ashes en ouverture de Qntal. Pour sa part, GOR y est déjà passé en octobre 2004 en compagnie du groupe italien ICONAE. Francsico Banchini revient donc sur ces mêmes planches, cette fois-ci accompagnées de deux demoiselles pour une prestation de qualité qui nous fait voyager à travers différentes régions du monde, faisant se rencontrer la musique médiévale avec des sonorités ethniques. Francisco maitrise clairement son domaine à l’évidence, après 5 albums sous le nom de GOR et 2 albums sous son patronyme, et une participation inaugurale à Ataraxia.

GOR - 20.05.06

ARCANA

Arcana est depuis ses débuts l’une de mes références. Je n’aurais vraiment jamais pensé pouvoir les découvrir si prêt, presque à domicile… Le groupe a bien changé depuis ses débuts. En cette année 2006, bien des questions se posaient sur Arcana. Aucune nouvelle sortie de prévu et la dernière en date était le très déstabilisant Le serpent rouge sorti en 2004 sur le label metal Dsipleased records, précédé de peu par une compilation de qualité The new light avec titres demo, rares ou inédits datant de la première époque (celle du duo avec Ida)… Ce dernier album m’avait clairement déstabilisé et laissait craindre une fin imminente d’une des meilleures formations en musiques sombres. Certes, Arcana s’en sortait mieux avec ce côté ethnique que certaines formations atmosphériques (pensons à des groupes comme Love is Colder than Death), mais semblait s’aliéner, perdre son identité, et ne réussissait pas autant qu’une formation spécialisée dans le style comme Rajna…

Levons le suspens tout de suite : seuls deux morceaux de cet album ont été joué, dont  "Serpent’s dance" où Ann-Mary et Cecilia semblaient en transe... La performance a en fait du pur Arcana. Et ce compte rendu étant écrit après coup, on peut affirmer que cet album n’a été qu’une parenthèse expérimentale, puisqu’en 2008, Arcana reviendra à son style de référence avec l’excellent "Raspail". Cette performance évoquait clairement ce retour ou du moins confirmait la parenthèse.

Arcana - 20.05.06

Venons-en à la performance. Arcana depuis Inner Pale Sun en 2002 s’est élargi et a subi un grand changement, la formation en duo passant après le départ de sa chanteuse originelle à trois membres avec l’arrivée de Ann-Mari Thim puis à cinq membres désormais (et qui passera en 2010 à 7 membres avec les membres de Narsillon en session live!), Peter  introduisant sa compagne  et une autre personne pour les synthés.  Nos cinq membres sont plutôt sobres, mais sérieux tout en étant détendu, sans faire dans le solennel surjoué. D’ailleurs, Peter s’avourera une bouteille de vin tout le long avec un verre à pied de rigueur, mais ne sombrera pas dans l’alcoolisme affiché de son comparse de Karjalan Sissit. Désormais, les percussions, comme bon nombre de formation, sont exécutés en live à l’aide de tambours, et cela y compris les percussions ethniques où les deux chanteuses contribueront. Une personne s’occupe des synthés, et le chant est assuré à la fois par Ann-Mary et Cecilia pour les choeurs, qui prend des allures d’une Nana Mouscouri. En toile de fonds, pendant toute la prestation, une video est projetée d’une marche dans la forêt de la pochette de Inner Pale Sun.

Arcana - 20.05.06

"Inner Pale Sun" était un bon album mais il n’atteignait toutefois pas la qualité de ses prédécesseurs, et force est d’avouer que je trouvais le chant de Ida plus solennel. Pourtant Ann-Mary a assuré avec qualité pendant toute la prestation, composée de nombreux morceaux de la période Ida. D’ailleurs, c’est sur l’introduction de "Cantar de procella", "Opening the Womb, que la prestation débute. Les trois premiers albums seront disséminés au cours de la prestation avec pour "Dark age of reason", uniquement "Angel of sorrow" et son piano mélancolique. Pour "Cantar de procella", outre son introduction, il n’y aura qu’uniquement "Chant of awakening". Enfin plusieurs morceaux ont été proposés pour l’excellent "The last embrace", avec les morceaux  "Hymn of absolut deceit" et "Diadema", et "Sono la salva" lors du rappel. Ce n’est donc pas les morceaux à tendance martiale qui préfigurent Sophia (mis en sommeil en 2004) qui ont été joués, mais plutôt les morceaux atmosphériques. C’est au final la période "Inner pale sun" qui sera surtout honoré avec "Lovelorn", "We rise above" et un "Innocent child" là aussi pendant le rappel, assez touchant, où les membres se retirent et regardent un Peter visiblement ému.

Aucun morceau inédit n’a donc été proposé. Par-contre, la partie précédant le rappel a été conclue par l’excellente reprise bien personnelle du morceau de Dead Can Dance « The arcane » extraite de leur premier album éponyme, qu’Arcana avait réalisé pour "Summoning of the Muse", le tribute à Dead Can Dance sorti sur Projekt en 2005. Enfin après deux morceaux en rappel, Arcana remonte sur scène pour un ultime rappel avec une reprise des années 80’s visiblement reconnu par le public, mais que je n’ai pas identifié. La prestation a paru un peu courte, quelques morceaux supplémentaires auraient été les bienvenus, notamment puisés dans "Dark Age of Reason". Mais reconnaissons que quoi qu’il en soit, ce fût incontestablement une bonne prestation.

Arcana - 20.05.06

Je devais revoir sans effet d’annonce Peter Bjargo une année après, en novembre 2007, cette fois au poste de guitariste en première partie de Gorgoroth à la Chaux de fonds au sein du groupe suédois Tyrant pour du black metal old school. Oui, comme bon nombre de formation de dark atmospheric de qualité, Arcana a des racines dans le metal extrême, Peter ayant été auparavant au sein de Crypt of Kerberos, un groupe de death metal expérimental formé en 1993 et réactivé en 2005, dans lequel on retrouve Matthias Borgh, l’actuel percussionniste de Arcana…

Merci à Cyril D. pour les photos!

 Playlist:

Opening of the womb
Hymn of absolute deceit
Chant of the awakening
Lovelorn
Angel of sorrow
Diadema
We rise above
Serpents dance
The arcane (Dead Can Dance cover)

 Rappel:
 Sono la salva
Innocent child
Reprise année 80 (non identifiée)

 

http://www.myspace.com/peterbjargo

 

Adnauseam (2010)

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×