ARCTURUS / RED HARVEST (16/10/2005, Genève)

ARCTURUS / RED HARVEST

L'Usine, Genève
16/10/2005

Arcturus flyer
" Shipwrecked in Europe "

En cet automne 2005, l'association Transit a été plus active que jamais avec le Blitzkrieg Tour le 11 octobre amenant conjointement Vader et Rotting Christ à Genève, Deicide le 1er novembre, et Arcturus entre les deux ; ce fût donc une période propice pour voir des groupes cultes de la scène metal extrême. Cette soirée a toutefois attiré moins de monde que pour le Blitzkrieg tour quelques jours avant, malgré une bonne affiche avec des groupes aux concerts plutôt rares mais plus marginaux dans la scène metal extrême.


RED HARVEST

La première partie est assurée par les norvégiens Red Harvest dont le bout de chemin avec ARCTURUS s'arrêtait ce soir-là, ce qui expliqua l'arrivée sur scène en fin de set d'un "guitariste" à dread locks assez déjanté (membre de Arcturus?). Dès le lendemain, c'est Kill The Thrill qui prenait le relais de la première partie, un groupe français à part, signé chez Season of Mist qu'on aurait eu plaisir à voir avec Arturus mais qui passèrent dans ce même lieu deux mois plus tard avec The Young Gods et qui feront alors l'objet d'une très bonne découverte par votre serviteur… mais c'est une autre histoire !

Red Harvest est loin d'être inconnu. J'avais en fait déjà pu assister à l'une de leur prestation en septembre 2000 à Grenoble en première partie de Mayhem, à croire que Red Harvest arrive à obtenir facilement les tournées en compagnie de tous les gros groupes norvégiens. Malgré ce privilège, la popularité de Red Harvest semble stagner puisque ce groupe existe depuis 1989, et a déjà réalisé sept albums, donc ce n'est pas un nouveau venu dans le paysage metallique. A l'époque, la prestation de Red Harvest m'avait laissé assez indifférent, peut-être m'attendais-je alors à autre chose qu'à un groupe de metal-indus, à quelque chose de plus connecté à la scène black metal, car force est d'avouer que j'ai bien apprécié cette nouvelle prestation qui a éveillé mon intérêt pour ce groupe vétéran resté dans l'ombre, Le dernier album en date "Internal Punishment Programs" a été peu honoré ce soir-là puisque seulement les titres "Fall of fate" et "Makanism" enchainés à la suite, et le morceau éponyme ont été joués. Par-contre, c'est leur quatrième album "Cold dark matter" sorti en 2000, donc bizarrement l'année où je les ai vu, qui a été privilégié avec "Omnipotent" en ouverture, puis "Absolute dunkelhheit", "Junk-o-rama", "Cold dark matter", ainsi que l'album suivant "Sick Transit Gloria Mundi"(2002) avec "Godtech", "Cybernaut", et l'excellent morceau "Beyond the end" qui sort du lot et qui clôturera une prestation incontestablement bonne. Au demeurant, Red Harvest semble toujours là (contrairement à beaucoup de si vieille formation), en pleine forme, tout en restant fidèle à lui-même, le groupe précise jamais n'avoir eu aucun lien avec la scène black norvégienne, mais ne pas agrandir son cercle d'adeptes. L est probable que les gens apprécient Red Harvest comme première partie, comem ça semblait être le cas ce soir-là, mais qu'au final peu sont vraiment convertis, leur récente signature avec Season of Mist (après avoir été chez Nocturnal Art, le label tenu par les membres de Limbonic Art) va peut-être accroitre leur popularité. A noter la sortie prochaine d'un dvd.

http://www.redharvest.com

Red Harvest 2005

ARCTURUS

Après une prestation sobre, longue pour une première partie, mais efficace, Red Harvest cède la place à des norvégiens tout aussi anciens dans la scène extrême, puisque le premier enregistrement de ARCTURUS date de 1990. A la différence de Red Harvest qui n'a flirté qu'amicalement avec le black metal, l'histoire de Arcturus regorge de musiciens qui ont œuvré considérablement dans la scène black metal norvégienne des années 90; notamment plusieurs anciens membres d'Ulver, de Ved Buens Ende, Hellhammer de Mayhem (qui semble être partout…), d'autres musiciens y ont fait un passage plus bref comme Samoth de Emperor (1993-1995), et les membres de Arcturus ont souvent aussi été de passage dans diverses formations en tant que membre ou en session (comme Sverd, le leader, joueur de synthé sur le "The shadowthrone" de Satyricon). Le dernier album actuellement promu, Sideshow Symphonies voit l'arrivée du très bon chanteur Vortex, anciennement chanteur de Borknagar, bassiste dans Dimmu Borgir depuis Spiritual Black Dimensions où il exécute des voies claires excellentes. C'est d'ailleurs toute la nouveauté de ce quatrième album, puisque Vortex succède à Garm, qui chantait dans Arturus depuis 1993 (également leader de Ulver).

Force est de constater que Vortex avec sa voix si particulière assure une fois encore très bien dans Arcturus, notamment sur les anciens morceaux très présents ce soir puisque évidemment l'accent a été mis sur l'album La masquerade infernale (1997), album avant-gardiste qui a établi leur popularité avec le très étrange "The Chaos Path", "Painting my Horror", "Master of Disguise" et le très bon "Alone".

C'est d'ailleurs sur le morceau instrumental "La masquerade infernale" que les musiciens ont fait leur entrée, assez déconcertante avec pour chaque musicien un look étrange, avec un queue de loup pour l'un d'eux (probablement l'un des membres de Ulver!!!), un masque de carnaval pour Hellhammer. L'ensemble donnait l'impression de musiciens sortis d'un conte de fées, à quoi s'ajoutait l'étrange façon d'être des musiciens qui bougeaient parfois comme sur une comptine, surtout Vortex qui se dandinait avec les mains derrière le dos. On se doute bien que ce conte de fée et cette innocence sont avant tout reliés à la folie. Certains morceaux étaient appuyées par la présence de deux femmes, elles aussi issues de l'imaginaire, avec pommes à croquer, pirouettes et maquillage jovial et triste. L'univers d'Arcturus est bien celui de la folie et cela est bien rendu visuellement donnant justement l'impression d'une mascarade infernale.

Les deux derniers albums plus posés, moins avant-gardiste, ont également été abordés, le très bon Sham Mirrors, peu présenté, avec entre autres "Nightmare heaven" et "Ad absurdum", et évidemment leur dernier album avec entre autres "Nocturnal Vision Revisited" ou "Shipwrecked Frontier Pioneer", et quelques autres. Le moment fort du concert a évidemment été, comme souvent, en jouant un titre du premier album, Aspera Hiems Symfonia (1996) pour clôturer la soirée après un rappel, avec l'excellentisime "Raudt og Svart", qui est pour ma part le meilleur titre d'Arcturus avec ces cris tragiques à la fin, qui acheva ainsi une très bonne prestation. Le bémol du concert sera l'absence du morceau  "Ad Astra", ce qui est surprenant étant donné que La masquerade infernale a été privilégié. C'est à mon sens l'un de leur deux meilleurs morceaux, d'une forte intensité, mais peut-être est-il trop clairement tragique et sombre sans mascarade aussi infernale puisse-t-elle être par ailleurs ?!?

Arcturus

C'est lors de cette tournée "Shipwrecked in Europe 2015" que le DVD "Shipwricked in Oslo" sera tourné. Le groupe splittera en 2007 avec comme motif principal le manque de temps de ses différents membres. En 2011, Arcturus se reformera pour des concerts. En 2015, un nouvel album verra finalement le jour. Quant à Red Harvest, le groupe a mis fin à ses activités en 2010.

Merci à Fred Abyss pour les photos !

Adnauseam

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×