FAITH AND THE MUSE (28/09/2007 - Lausanne)

FAITH AND THE MUSE

28/09/2007

Le Romandie, Lausanne (Suisse)

par Adnauseam

Faith and the Muse

Voilà un concert bien intéressant d'un groupe culte de la scène gothique, né de la collaboration entre Le Romandie qui s'impose vraiment comme une salle de concert de référence et The Sanctuary, association goth suisse qui ma foi semble bien inspirée cet automne à privilégier les concerts, et pas des moindres (FAITH AND THE MUSE, DIE FORM malgré une annulation de dernière minute, ROSA CRUX) à la simple organisation de soirées...

C'est une tournée européenne un peu particulière que propose cette fois-ci FAITH & THE MUSE qui nous viennent des Etats-Unis dont les concerts par ici sont plutôt rares, adeptes plutôt des grands festivals comme le Wave Gotik Treffen. Faith & The Muse était cependant déjà passé en Suisse Romande, il y a quelques années, le 15 avril 2000 pour être précis, à Vevey, en compagnie de CADRA ASH pour une date déjà organisée par The Sanctuary et j'avoue qu'étrangement je n'avais pas pu aller à cet événement... Il s'agit cette fois-ci d'une tournée européenne purement acoustique, les prestations n'incluant que les deux membres permanents du groupe: Monica Richards au chant, et William Faith (qui est passé rappelons-le par Christian Death à ses débuts),à la guitare; donc pas de membres additionnels ni de sonorités électriques ni même de synhtés pour cette tournée mais plutôt une musique dépouillée. Pour ceux qui connaissent mal le groupe, il s'agit à la base d'un gothic deathrock très heavenly imprégné d'éléments celtes, FAITH & THE MUSE proposant donc par conséquent un style de musique assez diversifié allant de morceaux électriques plus torturés, William chantant même sur quelques morceaux, à des choses plus atmosphériques ou celtiques. Apparemment The Sanctuary semblait plutôt sceptique et avait failli ne pas saisir l'opportunité de cette date, ce qui aurait été une grande erreur, probablement par peur que le public "gothique" venu simplement danser n'accroche pas ce moment acoustique, mais bon c'est peut-être aussi dans l'attente de l'after que le public était si nombreux et que le concert finalement n'a pas été très long, et surtout qu'il n'y avait pas de première partie proposée (la date organisée à Lyon par Neutral Zone incluait Kastrati, un groupe de batcave local).

Le duo a été assez silencieux ces dernières années, Monica a pour sa part sorti un projet solo en 2000. Le groupe semble s'être investi dans un nouveau projet parallèle de protection de la nature "Ars terra" dont Monica a un peu parlé entre deux morceaux, mais rien de nouveau à proposer ce soir. Le dernier album en date, The burning season en 2003, avait été pour ma part plutôt décevant après l'excellent Evidence of Heaven en 2000, tant musicalement qu'avec cette nouvelle imagerie à la fois plus sobre, bien moins heavenly et plus rock n'roll dans l'âme, avec un style androgyne pour Monica. Pour cette soirée Monica a repris son style mystique et féerique qui lui est typique tandis que William a adopté une crête blonde, avec ensemble noir sobre et lunettes noires.

Au cours de la prestation, le groupe va piocher dans chacun des quatre albums, puisque depuis 1994 le groupe n'a pas sorti énormément d'album ainsi que dans la compil Vera causa pour deux reprises. Si au tout début le groupe joue à sa guise, ayant commencé avec l'excellent "The silver circle" (de Annwyn) à mon avis l'une de leur meilleure composition, le duo va par la suite proposer à l'auditoire de choisir les morceaux à jouer. Evidemment, le groupe ne pourra pas jouer toutes les suggestions (qui notons-le n'était pas nombreuses mais émanaient de quelques personnes adeptes, même si avouons-le il n'est pas forcément facile de retenir les noms des chansons marquantes si ce n'est à penser à un chiffre de plage?!?), car étant en formation acoustique il était ainsi contraint de faire l'impasse sur certains morceaux jugés trop électroniques, trop symphoniques ou trop violents. D'une façon générale, le duo a joué la plupart des bons morceaux de son répertoire, et heureusement pas ces quelques titres à la Mary Poppins tels "Hob y derri dandi" qu'on peut trouver ça et là... On notera entre autres l'excellent "Fade and remain" de Annwyn benaeath the waves (1996) qui commence comme une ballade et se finit bien mélancoliquement, et du même album l'émotionnel "The birds of Rhiannon" ou encore l'excellent "Shattered in aspect" de "Evidence of heaven". Il n'est pas facile d'identifier tous les morceaux qui ont été joués dans ce style unique musical qui originellement couvre une certaine diversité même si évidemment on reconnaît bien les morceaux au final.

Ce concert acoustique s'est donc révélé être une très bonne prestation malgré l'absence des guitares deathrock. Il est à noter que c'est une habitude propre au groupe de varier ses prestations, autant certains musiciens peuvent être ajouté (violon, etc.) autant comme on a pu le constater lce soir, le groupe peut être en comité très restreint et proposer une très bonne prestation.

Faith and The Muse - Lausanne 2007

Photo par l'ami Cyril D.

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site