LITURGY (21/09/2010 - Grenoble)

LITURGY

21/09/2010

Le Drak-art, Grenoble

Liturgy - 21.09.10

Les concerts de black metal sont rares à Grenoble (ce qui n’était pas le cas au début des années 2000 avec de grosses affiches : Impaled Nazarene, Marduk, Mayhem, Behemoth, Bloodthorn, Rotting Christ), hormis de groupes locaux, mais très rare les concerts de groupe de vrai black underground, qui plus est de formations qui ont de la personnalité (mais là c’est un problème général…). C’est justement par le plus grand des hasards que j’ai appris cette date, et surtout pas par les medias officiels du metal extrême ni par ses représentants, bizarre non ? Pas tant que ça en fait car le bon goût reste réservé à une élite et surtout LITURGY est loin des clichés et du circuit black metal.  C’est en recevant la newsletter de l’asso lyonnaise Grrrnd Zero plutôt axé musique alternative noisy, qui a notamment fait passé Monarch (doome extrême) et Nadja (post doom atmosphérique) que j’ai appris leur passage à Lyon. Ca a plutôt attiré mon attention que cette asso qui n'est pas portée sur le black metal, et qui aime les groupes en marge de courant, fasse passer un groupe de black, qui plus est venant des USA, plus précisément de Brooklyn. Intrigué je me rends sur leur site pour découvrir d'une part du black intéressant et d'autre part que le groupe passe non seulement à Grenoble le lendemain mais aussi à l’Usine de Genève le surlendemain, là encore une salle alternative qui ne fait pas la part au black metal underground... à quelques rares exceptions comme Wolves in the Throne Room. Tous les points de divergence entre Liturgy et la scène pseudo "black metal underground" sont des points communs avec Wolves in The Throne Room : thématiques différentes (plutôt spirituelles), pas de look "black metal" avec maquillages, pics, même le noir n’est pas de rigueur. Le groupe se dit pratiquer du black metal transcendantale : c’est toujours mieux que se revendiquer true black metal pour faire du black metal qui ne ressemble à rien, à part à un mauvais melting pot de tout ce qui existe en black ?!? Ma présence était donc obligatoire !

GUNSLINGERS

La première partie est assurée par un groupe parisien du nom de Gunslingers qui a joué une longue heure. Leur style s’annonce comme plutôt délirant, présenté comme du "deviant rock inquisitor". Gunslingers ne sont pas des inconnus ici puisqu’on retrouve en leur sein d’anciens grenoblois, le public étant venu en partie pour eux, et ont des groupes assez diversifié : le batteur et le bassiste était connu du temps de leur vie à Grenoble avec leur groupe de black metal Diamatregon, qui pour ma part me laissait assez insensible, là ou Aluk Todolo, projet datant de quelques années est très intéressant comme me l’a confirmé leur passage en mai à Grenoble. Gunslingers ne fait pas un style évident à classer, normal vu le background de ses membres et leur ouverture d’esprit. Après ce n’est pas le genre de musique que j’écouterais chez moi, mais il faut bien reconnaître qu’il s’agit d’un groupe décalé à l’ambiance particulière : une sorte de rencontre entre du rock à Billy, du Motorhead et du noisy rock, que le public a apprécié. Ce n’est donc pas improbable que Gunslingers ouvre pour un groupe de black metal également décalé, même si musicalement et au niveau de l’atmosphère c’est bien différent. Pour approfondir: http://www.myspace.com/gunslingerspace.

LITURGY

Liturgy - 21.09.10

Vient ensuite Liturgy que peu de monde, si ce n’est quasi personne, ne connaissait vraiment, certains étant venus par curiosité vis-à-vis de ce groupe américain, d’autant que la nouvelle scène black metal en provenance des Etats-Unis est plutôt intéressante.

Le groupe se présente sur scène sans attirail black metal, ce qui n’empêchera pas le gugus de la soirée (il y en a toujours un) de fustiger le "public black metal" pourtant peu présent ce soir et  sobre. Petit retour sur l’anecdote : un gars avec un background hardcore au sens squatteur-anarchiste, qui contrairement au gugus du concert de Triptykon (cf Report) ne se voulait pas baba, mais affirmait vouloir casser du hippie et le manger avec je ne sais plus quoi, et villipandait l’esprit de sérieux qui émanait du black metal (même si pourtant aujourd’hui on en est bien loin) : "vous faites les malins en noir avec les cheveux longs, mais bougez votre cul au lieu de bouger votre tête! Allez, rock n’roll !".

Cette anecdote permettra de décrire la performance de Liturgy : une musique hypersonique et très rapide qui n’est toutefois pas bourrine, plutôt hypnotisante sans être aucunement lancinant, au contraire hyperrapide et mélodique mais qui n’inspire pas de pogo. En un sens, elle pourrait évoquer l’excellent Nattens Madrigal de Ulver sans le côté folk (peu présent sur cet album plutôt raw) et également Wolves in The Throne Room sans le côté atmosphérique.  N’aimant pas les groupes de jeuneux arrogants, sans personnalité et vantards, la prestation de Liturgy,  sans le noir de rigueur toutefois, m’a pleinement satisfait : pas des musiciens bourrins qui font les pitres, malgré une communication sympathique du groupe avec le peu de public, malgré également qu’ils soient plutôt jeunes. Le chanteur pouvait paraître figé à son micro pour certains mais cela collait bien à la musique avec sa voix hurlée mais posée, parfois couverte par les guitares. 

Au niveau du contenu, Liturgy est encore très jeune n’ayant qu’un seul album, le très bon Renihilation sortie en 2009 a donc alimenté l’essentiel de la prestation avec notemment l’excellent "Ecstatic rite". On notera également un titre de leur mini-cd de 2008, Immortal Life, fait de morceaux courts et hypersoniques, avec le morceau "Life after life". Le public black metal venu par curiosité a semblé apprécier la prestation, même si beaucoup rechignait à classer strictement le groupe dans black metal, surtout surpris par l’imagerie et la prestation. Liturgy fait incontestablement partie des groupes qui sans réinventer le black metal lui donne de nouvelles orientations underground intéressantes.

Espérons que malgré le peu de monde rassemblé pour cette affiche décalée, la sympathique salle du Drak Art, adaptée pour ce genre de concert underground, et l'association La Niche retenteront l’expérience avec d’autres groupes de black metal hors du circuit black metal.

Site de Liturgy: http://www.myspace.com/liturgynybm

 

Adnauseam

 

 

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×