PARADISE LOST (12/03/2003 - Vevey/Suisse)

PARADISE LOST

Tournée "Symbol of life"

12/03/2003

Rocking Chair, Vevey (Suisse)

 

 

Cette date a été une véritable opportunité de voir sur scène un ancien groupe culte. A la grande époque, je n'ai pas eu l'occasion malheureusement de voir le groupe dont je suis pourtant adepte depuis 1993. Puis Paradise Lost est entré dans une période creuse et déclinante après le très bon Draconian Times, ce qui ne m'a pas motivé à saisir les rares opportunités de voir le groupe, que j'ai alors délaissé et qui faisait alors des tournées plus consistantes.

 

Tapping the Vein et Vevey

La prestation de Tapping the Vein s'achève alors que nous n'avons pas encore pu accéder à la salle, perdus une fois encore dans Vevey . Cetaccès sera finalement facilité grâce à l'amabilité des forces de l'ordre (n'en déplaise à certains) qui ont mis en place un dispositif supplémentaire pour le concert (???) permettant de se garer facilement, sans gêner personne et sans être en infraction (nous sommes en Suisse…); à croire que du monde était attendu et en effet on était plutôt serré à l'intérieur! A la vue du patronyme, on pourrait supposer que Tapping The Vein officie dans le thrash, un album de Sodom portant le même nom, mais il s'agit en fait de gothic métal américain, ce que l'on ignorait à ce moment… dommage.


Within Temptation

Un décor faisant référence à Mother Earth, le dernier album de Within Temptation,  est installé puis la prestation débute. Le groupe arbore un look  pas très représentatif de leur musique, mise à part la chanteuse: deux d'entre eux ayant une coupe post-punk et les autres des éléments un peu cyber electro goth. Il s'agit néanmoins d'un bon gothic métal avec beaucoup de synthé et des passages atmosphériques accompagnant une belle voix féminine (aucune voix masculine). On déplorera toutefois un aspect parfois un peu trop gentillet : danse avec les mains de la chanteuse qui alterne avec du headbanging, membres du groupe sautillant sur place, contact certes chaleureux avec le public mais parfois un peu trop (" I love you too "), reprise de la chanteuse pop Kate Bush à la sauce gothic metal. Mais au final, le concert s'est révélé très bon avec surtout des titres du deuxième album Mother Earth, quelques nouveaux titres, et concernant le premier album Enter, seulement un titre et pas du meilleur choix....


Paradise Lost

Paradise lost installe ensuite à son tour une toile de fond portant leur ancien logo, ce qui est bon signe. Le show débute avec "Isolate , premier titre du nouvel album Symbol of life, album qui à l'instar d'un certain nombre de personnes a su me convaincre d'un retour inspiré de Paradise Lost et développer un certain optimisme quant à leur performance scénique. Espoir non vain puisque le cultissime "As I Die" (1992) fût joué, ainsi que des titres de Draconian Times comme "Hallowed land" et "Enchantment" avec son intro au piano, ainsi qu'un titre de Icon (1993) avec "Remembrance", plutôt mal choisi. car ce n'est pas le morceau le plus mémorable de cet excellent album...

Fort heureusement, il y a eu peu de titres de cette période peu inspirée où on ne retrouve que bien peu la touche Paradise Lost, démarrant avec One second (1997) avec pour le coup le mauvais "Mercy", atteignant le fond avec Host (1999), avec ce soir "So much is lost", un des meilleurs morceaux de l'album, et à la santé incertaine avec Believe in Nothing (2001) dont "Mouth", loin d'être le morceau le plus valable, a été joué...

Evidemment, c'est sur Symbol of life que l'accent a été mis avec de nombreux mùorceaux joués: "Erased", "Symbol of life", "Two Worlds", "Mystify", "Self Obssessed" et même l'improbable reprise réussie du "Small town boys" des Bronsky Beat, bien que la reprise du "Xavier" de Dead Can Dance aurait été la bienvenue (les deux reprises sont proposées dans la version limitée de l'album)…Un rappel de trois titres assortit le tout avec l'excellentissime "Say just words  du pourtant très décevant One second, ainsi que "One second ", et " The last time " (de Draconian times). Au niveau de la performance, le son des basses n'étaient pas très bon puisque un bruit de fond résonnait, mais c'est le seul point négatif. On notera aussi un Nick Holmes assez collé à son micro et statique bien que le groupe semblait enthousiaste malgré leurs mines assez inexpressives (et sûrement fortement significatives…) depuis One Second.

Au final un bon concert surtout si l'on considère la période creuse qu'à connu Paradise Lost, période donc mise en retrait pendant le concert. Il est toutefois regrettable que des titres cultes comme "Gothic" et "Eternal  de Gothic ou " True belief " et " Embers fire "de Icon n'aient pas été joués, étant tout de même incontournables quand on parle de Paradise Lost… Mais vous l'aurez compris, cette nouvelle période semble propice pour voir Paradise Lost, et d'ailleurs mieux vaut tard que jamais…

 

Paradise Lost 2003

Photo par Gryphonmetal, d'autres photos disponibles ici

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×