GRAVELAND (True black (old) / Pagan Black - Pologne)

GRAVELAND

Black metal / Pagan black, Pologne

Graveland

Chroniques

Carpathian Wolves (1994)

Impaler's Wolves (1997)

Raiders of Revenge (2000)

Articles en lien

 


 

Graveland - Carpathian wolvesGRAVELAND

"Carpathian wolves"

True black metal culte

Pologne

Eternal Devils, 1994

 

 

Ce premier album de GRAVELAND est bien différent du GRAVELAND qu’on connaît aujourd’hui tant par l’imagerie, les thématiques, les atmosphères et sa musique surtout. Après coup, on pourrait désigner le style de l’époque comme du true black metal ce qui est un peu paradoxal puisque il s’agit là de l’un des premiers groupes de black metal de l’Est évidemment, mais de la scène black metal également. Crée en 1992, après de nombreuses demos entre 92 et 94 qu’on retrouvera sur le mini-cd "The celtic winter" ou rééditées dans "In the glare of burning churches" ou "Epilogue", "Carpathian wolves" sorti en 1994 est l’unique album de GRAVELAND officiant dans ce style de black metal; GRAVELAND incarne alors la réponse polonaise à la scène norvégienne à la même époque que les Eglises brûlent en Norvège (d’ailleurs le titre de leur demo "In the glare of burning churches" en 1993 est évidemment un clin d’oeil).

 

Le black metal de GRAVELAND d’alors est un black metal cru, sombre, glacial qui n’a encore rien de folk, parfois rapide et parfois lancinant, l’atmosphère qui se dégage de cet album est réellement sombre, haineuse et authentique; quand à l’usage des synthés de l’époque, il se traduit par un orgue des plus froid qui traverse l’album. Le livret est quand à lui des plus sobre, en noir et blanc, simple et sombrement efficace avec photos avec maquillage dans les bois, avec cette folie occulte qu'on a du mal à retrouver aujourd'hui, qui en ressort. L’album sera réédité chez No Colours en 2002 avec en supplément 4 morceaux de l’album en version demo, mais à l’époque, il sort sur un obscure label nommé Eternal Devils, et est enregistré dans les conditions les plus underground dans le studio d’une radio: Radio Pro Fm?!? A l’époque GRAVELAND est en fait composé de trois entités: Rob Darken au chant, synthé et guitare, Capricornus (du groupe du même nom) à la batterie et Kachtaroth à la guitare et basse, connu également sous le patronyme de Anextiomarus, le fondateur désormais décédé du groupe INFERNUM, qui réunit sur le premier album les membres de GRAVELAND qui occupent chacun une fonction différente pour une musique similaire. Les membres du GRAVELAND de l’époque sont eux aussi comme la scène norvégienne sujets à de nombreuses embrouilles avec l’Etat notamment pour déjà des affinités NS, précurseurs ainsi de toute une scène; on sent déjà d’ailleurs la particularité de GRAVELAND qui s’affirme, en profitant pour saluer les skinheads du monde entier, et insulter Anton Lavey et sa Church of Satan, tout comme Impaled Nazarene (pour leur rock n’roll attitude?), le satanisme de Graveland semble déjà imprégné de paganisme.

 

"Carpathian Wolves" est donc le seul album de GRAVELAND dans ce style puisque dès le deuxième album "Thousand swords" en 1995, une transition progressive s’opèrera, délaissant d'emblée ce style primitif, et dès le quatrième album "Immortal pride" le nouveau Graveland sera complètement né; on retrouve toutefois un style similaire sur le premier album d’INFERNUM et sur les rééditions CD des demos "The celtic winter" et "In the glare of burning churches".

Adnauseam

 


 

Graveland - Impaler's wolvesGRAVELAND

"Impalers' wolves"

Black metal

Pologne

No Colours Records, 1997

 

 

Ce mini cd comporte deux titres enregistrés en 1999 pour plus de 22 minutes. Il se situe donc entre Immortal pride et Creed of iron, mais son contenu est en fait bien particulier puisqu’il s’agit initialement de deux morceaux extraits du premier album Carpathian wolves retravaillés.

 

C’est grandement intéressant puisque le premier album officie dans un style de true black metal alors que GRAVELAND a par la suite pris la direction du pagan black. Mais ce qui est d'autant plus surprenant, c'est que les deux morceaux initiaux "In the northern carpathians" et "Impaler of wallachia" sont en fait un seul morceau, puisque initialement "In the northern carpathians" est un morceau d’ambiance de 1 minute, une intro qui s’enchaîne dans l’album avec "Impaler of wallachia". Rod Darken en a fait deux morceaux de plus de 10 minutes chacun, ou plutôt deux versions totalement différentes de ce même morceau.

 

"Impaler of Wallachia" est en fait une reprise prolongée du morceau du même nom avec pourtant l'intro "In the northern carpathians" servant de base à l'intro et à l'outro de ce morceau recomposé et prolongé. On reconnaît toutefois la base de "Impaler of wallachia".

 

Quand à "In the northern carpathians" initalement une intro de 1 minute, ce morceau est complètement transformé puisque passé l'intro d'origine remaniée qu'on retrouvera en outro, puis un enchaînement avec la base du "Impaler of Wallachia" d'origine, le morceau devient un morceau complètement nouveau et cette fois-ci dans le style marqué pagan black du Graveland que l'on connaît, avec ces synthés si particuliers tels que Rob les a exploités depuis son projet Lord Wind, ces percussions également uniques, et on bascule même à un moment dans le style de "Memory and destiny" (qui ne sortira qu'en 2002; cette deuxième version est donc plus proche du style actuel de Graveland et plus libre).

 

Au final, ce mini-cd est donc des plus intéressants puisqu'à partir des bribes d'un unique morceau en 1994, Rob Darken a créé deux morceaux complètements différents avec un style naviguant entre le Graveland de hier et d'aujourd'hui, le Graveland éternel?!? Une démarche très intéressante...

 

Adnauseam

 


 

 

Graveland / Honor - Raiders of RevengeGRAVELAND / HONOR

"Raiders of revenge"

Split album

Pagan black metal / Pagan rac metal

Pologne

Resistance records, 2000

 

 

Ce split album est particulier puisqu’il réunit deux groupes polonais de référence oeuvrant dans des styles différents: le groupe de pagan black metal GRAVELAND et le groupe de rac HONOR réunit d'ailleurs sur une photo où chacun salue à sa façon. Au-delà du côté volontairement polémique de ce split qui se veut un rapprochement des scènes black metal et rac dans une optique de "aryan brotherhood of fight" pour reprendre la phrase à l'intérieur du cd, intéressons-nous à la musique pour voir ce qu’il ressort de ce rapprochement.

 

Le split débute par HONOR, un groupe de rac polonais qui existe depuis 1991, qui a à son actif six albums. Ceux qui connaissent le groupe seront réellement surpris de cet enregistrement. Honor est certes un groupe de Rac mais pratique une musique bien plus mélodique que les groupes de Rac habituels et ne semble pas puiser ses sources dans la Oï si ce n’est pour la voix, il y a même parfois un côté heavy dans leurs mélodies. Par-contre, cet enregistrement est particulier et justement intéressant, puisque ce split avec Graveland semble avoir stimulé ce groupe de heavy metal-rac à proposer quelque chose de plus épique. Le résultat est fort intéressant. Du rac dont Honor était musicalement assez éloigné, on ne retrouve que la voix typique, à savoir la voix scandée, et Honor chantant dans sa langue natale, le polonais, c’est déjà une autre atmosphère, mais ici la musique elle-même prend une autre tournure plus métallique, prenant des accents pagan et épique, enrichit par des synthés (on peut soupçonner Rob Darken d'être derrière les synthés); l’influence de Graveland n’y est pas pour rien. On notera le très bon titre "Invaders", très épique. Une sorte de ballade clôt la partie de HONOR.

 

Les 25 minutes de HONOR étant écoulées, c’est GRAVELAND, l’une des références du pagan black, un groupe dont la qualité ne peut être niée y compris par ceux qui ne tolèrent pas les convictions polémiques de Rob Darken. Cet enregistrement se situe à la même période que l’excellent Creed of iron, donc après Immortal pride où Graveland a clairement développé son style pagan black. Il propose ici deux inédits : "Blacksmiths of destiny" et "Source of my power", le troisième morceau "Into death’s arms" est en fait la version anglaise du morceau "W objecia smierci", avec une voix plus criée, disponible sur Raise your swords, un morceau de pagan black avec un côté plus hymne, plus rac peut-être si on peut dire dans l’esprit, car musicalement on est dans une richesse incomparable, mais ce serait là le morceau le plus proche de la partie composée par Honor pour cet album. A noter que les deux inédits de Graveland sont disponibles sur la face b de la version vynil de Raise your swords en version augmentée donc.

 

Cette collaboration musicale entre les deux groupes se révèlent donc très créative, HONOR ayant approfondie sa musique pour l'occasion dans une veine pagan / épique, il est même probable vu le rendu général que Rob Darken s'est impliqué dans les compositions de Honor à cette occasion. Evidemment les personnes gênées par le coté polémique de l'oeuvre dénieront la créativité de cette collaboration.

 

Adnauseam

 


 

 

A lire: chronique INFERNUM (Black metal avec membres de Graveland)

 

 


 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site