GRIS (Black metal dépressif - Canada)

Niflheim - NeurasthénieGRIS

"Neurasthénie"

Black metal dépressif

Canada

Sepulchral Productions, 2006

 

Réédité peu avant la sortie de Il était une forêt, Neurasthénie était initialement sorti sous le patronyme de NIFLHEIM qui trouva par la suite en GRIS un pseudonyme plus adéquat à ce qu’évoque sa musique, à ne pas confondre avec le groupe français de black dépressif GREY (un album en 2005) fort dispensable. Outre la proximité de patronyme qui pourrait prêter à confusion avec le vieux groupe de black/thrash suédois NIFELHEIM, le patronyme a également été adopté par une formation française de folk metal ; pas étonnant puisque ce nom est extrait de la mythologie nordique, signifiant "monde de la brume" ce qui convient certes à merveille à GRIS, mais qui désigne avant tout un monde glacial situé au nord, sous la troisième racine d'Yggdrasil, où résident ceux qui sont morts de maladie ou de vieillesse, monde auxquelles sont associées des légendes en rapport avec Thor et autres divinités nordiques bien éloignées des préoccupations de GRIS…

 

Neurasthénie a été l’un des fers de lance du renouveau du black metal canadien soutenu par Sepulchral Productions, le label de Myrkhaal de Frozen Shadows, et a marqué la renaissance du label en 2006 aux cotés de Sombres Forets et Forteresse.

 

Sorti le même jour que le Quintessence de SOMBRES FORETS, NIFHLEIM œuvre également dans le registre du black metal dépressif, qui n'est finalement que l'essence même du black metal qui se doit avant tout d'exprimer le mal-être. Le titre de l'album est à cet égard très parlant, rappelant en cela KATATONIA qui pour son patronyme se réfère à une maladie psychologique, la neurasthénie évoquant une fatigue chronique sans raison médicale. On comprend ainsi que le black metal de NIFLHEIM est un black metal mid-tempo lancinant et grésillant, très proche dans l'esprit de SOMBRES FORETS, le projet étant cependant légèrement plus ancien, puisque le duo composé de Neptune et Orion s'est formé en 2004 et a sorti trois demo courant 2005 dont une dénommée tel un manifeste True depressive pagan black metal et un ep autoproduit en 2006. L'influence qui ressort le plus dans cette formation et qui plane tout le long de Neurasthénie est Filosofem de BURZUM, le morceau "Lueur d'ombre" rappelant d'ailleurs très fortement le morceau "Gebrechlichkeit", étant en grande partie sans percussion, avec de la guitare saturée très lente accompagnée par un synthé minimaliste et une voix trafiquée saturée. L'ombre de Filosofem plane sur Neurasthénie, par une voix black metal trafiquée saturée, ainsi que par son côté grésillant et répétitif. NIFLHEIM pourrait évoquer des formations comme ANGRA MAYNU (qui avait réalisé un split aux côtés de Xasthur), mais en nettement mieux, ou encore ABYSSIC HATE. L'ensemble est donc plutôt répétitif, dans une veine volontairement et habilement monotone, officiant toujours dans un mid-tempo dépressif; il n'y a pas de moment de furie ni de passage plus aérés mis à part deux morceaux acoustiques, assez moyen d'ailleurs, restant constamment dans une atmosphère inhibée et inhibante, une atmosphère qu’on peut qualifier de contenue (sans envolée, sans bouleversement, on reste dans un état d'inhibation stable).

 

C'est sur "Aux serres de la mélancolie" que cet album se termine, le morceau le plus long de l'album avec ses 10mn et quelques, qui se révèle être le moment le plus intense de cette première production de GRIS qui se révèle donc très bonne même si elle n'apporte rien de nouveau à cet excellent style et qu'elle ne détrône pas les piliers du genre.

 

Adnauseam

 

http://www.myspace.com/niflheim5

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site