SOMBRES FORETS Quintessence (Black metal dépressif, Canada)

Sombres Forets - QuintessenceSOMBRES FORETS

Quintessence

Black metal dépressif

Canada

Sepulchral Productions, 2008

 

 

Après un silence de plusieurs années, Sepulchral Productions sur lequel était sorti en 1999 l'excellent premier album de FROZEN SHADOWS Dans les bras des immortels, groupe de Myrkhaal, propriétaire du label, est de retour en fin d'année 2006 avec trois sorties simultanées de Black Metal Québécois, FORTERESSE et son manifeste "Metal noir québécois" et deux productions en black dépressif: NIFLHEIM et SOMBRES FORETS.

 

"Quintessence" fait partie de ces albums forts, prenant, qui hantent et qui restent, de ces albums qui arrivent à un moment à capter toutes nos émotions négatives, à toutes les convoquer pour mieux les purger au cours de ces 52 mn et à marquer, absorber et commémorer un moment négatif de nos vies. SOMBRES FORETS ne révolutionne pas le style désormais bien établi du black metal dépressif mais en délivre ce qu'il a de meilleur. Quintessence peut évoquer par moment son instigateur BURZUM que ce soit sur Filosofem avec ces sons saturés mid-tempo grésillants ou sur le morceau culte "Det som en gang var", comme sur la fin de "L'abîme" morceau initialement composé pour la demo du projet, ou encore évoquer entre autres FORGOTTEN TOMB même si cette influence est loin d'être la plus marquée, comme sur l'excellent "Le royaume" qui ouvre l'album après une intro ambiante, le meilleur morceau de l'album, et un des monuments du genre; on retrouve donc des influences des références du genre qui ne sont ici que diffuses et ont permis à SOMBRES FORETS de développer son identité. L'ensemble de l'album est évidemment mid-tempo, Quintessence ne part jamais dans des folies effrénées (comme Xasthur le fait), et ne verse pas pour autant dans le doom, restant black metal avant tout mais constamment dépressif, baignant toujours dans une atmosphère étouffante, et une mélancolie profonde, avec des sons de guitares saturés, et rempli d'un synthé glacial atmosphérique tel un vent nocturne. L'ensemble n'est pas répétitif contrairement parfois à certaines compositions du genre, les morceaux sont évidemment longs mais pas excessivement, dépassant à peine les 10mn sur une seule composition et ne tombant jamais dans la monotonie.

 

Ce premier exorcisme d'émotions sombres de Annatar, son unique membre, par le biais de l'art se révèle une réussite tant pour la catharsis que pour son excellence musicale.

 

 

Adnauseam

 

http://www.myspace.com/sombresforets9

http://www.lemetallum.com/sombresforets

http://www.sepulchralproductions.com

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×