L'ORDRE DU TEMPLE (Black metal atmosphérique, Italie)

L'ordre du templeL’ORDRE DU TEMPLE

In Hoc Signo Vinces

Black metal atmosphérique

My Funeral records

2008

 

 

In Hoc signo Vinces est la toute première production du label italien My Funeral Records ( http://www.myfuneralrecords.com ) qui pour son baptême a voulu proposer un bel objet, un digipack format A5 et un livret raffiné. Ce n'est cependant pas tant la forme qui nous intéresse que le contenu, et ce premier album se révèle vraiment très bon.

Concrètement, ce projet de Venise évoque SUMMONING, un chemin peu emprunté dans le black metal, et c'est aussi bien, car au moins il n'est pas souillé, et il ne peut faire emboîter le pas qu'à des disciples sérieux, tout comme le fait le one man band espagnol ELFFOR; là où ELFFOR puise dans Minas Morgul, L'ORDRE DU TEMPLE puise plutôt dans Stronghold. La tête pensante du projet, Count David, a auparavant contribué à d'autres groupes de black italiens intéressants (ENETH, FOURTH MONARCHY et également LEGIONE DEL SOLE NUCLEARE, projet d'indus/ambient, tous sur Militia Templi Records (http://www.myspace.com/militiatempli) mais qui n'égalent en rien son projet solo. Si la musique est très proche de SUMMONING, avec une musique mid-tempo, mélancolique (moins que Stronghold), avec des sonorités médiévales, des percussions médiévales ou tribales, le même genre de voix déchirées, auxquelles s'ajoutent ici des voix claires, des guitares torturées, beaucoup de synthé (moins élaborés que Summoning mais très bons), on peut se demander quel est l'intérêt d'emboîter le pas à un groupe si unique; et bien beaucoup d'autres ont emboîtés le pas à des groupes au départ unique qui ont été certes souillés à jamais, ce qui n'est pas le cas ici…

Count David semble ne pas se satisfaire des clichés, encore moins de s'imposer des limites relative à cela. Comme son patronyme laisse le suggérer, son folklore n'est pas celui de l'imaginaire tolkienien. Count Bruno semble porter un réel intérêt dans plusieurs de ses projets à l'ésotérisme, et dans ce projet solo, il a pu développer des thématiques bien à lui puisque L'Ordre du Temple est une évocation aux Templiers et le titre de l'abum vient d'un proverbe qui signifie "Tu vaincras par ce signe!" et qui trouve son origine lorsque Constentin prêt à marcher contre Maxence a vu une croix de feux qui lui apparu dans le ciel avec cette inscription. Count Bruno s'intéresse d'une manière générale à des mouvements ésotériques vu comme marginaux dans le christianisme: les mystères entourant les Templiers et leur descendance, l'alchimie, la philosophie hermétique (syncrétisme entre des mythes égyptiens et la philosophie néo-platonicienne) ou encore Giordano Bruno brûlé par l'Inquisition.

La deuxième partie de cet album initulée, "Haeretica trilogia", en fait le premier jet de L'ORDRE DU TEMPLE initialement paru avec une intro narrative en plus, aux cotés de deux autres formations italiennes (TEUTA, projet de Lunaris, ex-synthé de Opera IX, et Ringwraith qui baigne dans l'univers de Tolkien) propose d'ailleurs en guise de paroles des textes de Cornelius Agrippa, Giordano Bruno et John Dee, tous trois persécutés par l'Inquisition. Cette deuxième partie, première dans la chronologie, est d'ailleurs différente de la première; elle propose trois morceaux moins mid-tempo, plus rapide et entraînant, moins lourd, avec quelques voix claires, toujours proche de Summoning dans l'esprit, mais bien moins de Stronghold.

Deux parties sont donc distinctes dans In Hoc Singno Vinces, les 5 premiers titres, compositions les plus récentes, plus portées sur la mélancolie/la nostalgie, et "Haeretica Trilogia" composée en 2006 proposant des titres plus rapides toujours/déjà pleinement dans la lignée Summoning. Ce projet de Venise assure ainsi une belle postérité musicale au Temple.

Adnauseam

http://www.myspace.com/ordredutemple

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site