MORGOTH (Culte death metal morbide / metal industriel - Allemagne)

1987-1997 The best of MorgothMORGOTH

“1987-1997 The best of Morgoth"

Death metal / Indus metal, Allemagne

Century media, 2005

 

Comme son titre l'indique, cet album est une compilation nous présentant les travaux de la période active des allemands de Morgoth, allant de 1987, année de création du groupe, à 1997, date à laquelle on perd malheureusement toute trace de Morgoth. Durant cette décennie, les allemands ont marqué la scène metal de leur emprunte indélébile et c'est ce que met en évidence ce double cd divisé en deux parties. Le premier cd de plus de 69 minutes est consacré aux enregistrements officiels du groupe. Le deuxième cd de plus de 34 minutes inclut des raretés: la demo "Pits of Utumno" de 1988, 3 titres inédits, et surtout une partie multimédia incluant les 4 clips officiels du groupe ainsi que 2 videos live de 1993 ("Body Count" et "Resistance"). Le tout est proposé avec un livret contenant les textes des titres proposés et surtout une biographie très détaillée des débuts de Morgoth jusqu'à sa mise en veille, rédigée par le chanteur Mark Grewe.

Ce que met en évidence cette compilation, c'est que Morgoth était avant tout un groupe de death metal qui a considérablement évolué mais qui reste un groupe incontournable de death metal au sens noble du terme; noble oui, car il ne s'agit pas bien-sûr d'un death metal à la Cannibal Corpse mais d'un death metal proche de Death période "Spiritual Healing", voir "Leprosy" et des premiers Unleashed pour le son grave, le côté frénétique, et un peu par la voix, et cela est valable de 1987 à 1991.

Cette période est marquée et culmine avec "Cursed" en 1991, excellent album de vrai death metal; "true" au sens où on retrouve bien l'essence qui aurait dû être celle de ce mouvement, à savoir un metal frénétique, violent et morbide. L'album est d'ailleurs illustré sur la plage multimédia par deux excellents clips. "Isolated" est réalisé à partir d'images live qui nous montrent ce qu'était un bon groupe de death metal européen du début des 90's. L’excellent clip "Sold Baptism" mixe l'intro "Cursed" avec le morceau "Sold Baptism". Ce clip était loin de m'être inconnu puisque je l’avais découvert en 1992 sur la video de death metal "Visions of Brutality". Il se révèle toujours aussi bien avec cette course poursuite malsaine dans la nuit qui se finit par l'immolation du chanteur crucifié sur une croix! La première partie de cette compilation repose sur le principe de trois titres pour chaque enregistrement, et cela s’applique aussi à chacun des enregistrements qui précèdent "Cursed", à savoir les mini-cd "Resurrection Absurd" de 1989 et "Eternal Fall" en 1990, qui ont d'ailleurs été réédités en 2003 sur un seul cd. La partie purement death metal est donc dominante avec un total de neuf titres sur les quinze titres du premier cd. Le cd d'inédits comporte quant à lui l'intégralité des six titres de la demo "Pits of Utumno", ce qui nous permet de découvrir les sources de Morgoth né en 1987 pendant l'émergence de la vague thrash/death et pratiquant alors sur ce premier jet créatif un style death/thrash intéressant avec un chant à la Kreator de l'époque. Ce n'est d'ailleurs pas une coïncidence si Marc Grewe a été auditionné au début du groupe sur des titres de Kreator, même s'il est difficile par la suite d'établir un lien, le groupe ayant développé son propre style!

Après les trois titres de "Cursed", viennent trois titres de l'excellent "Odium" sorti en 1993, leur meilleur album à mon avis, qui marque une évolution réussie et unique, en mêlant des influences industrielles à leur musique death metal. Cet album culte n'a d'ailleurs vraiment pas vieilli et est illustré sur la partie multimédia par l'excellent clip "Under the surface" qui témoigne d'un folklore différent de celui du début avec ces images de guerre. On notera également sur le cd d'inédits, le titre "Golden age" (de "Odium) présenté ici dans une version inédite et dans un style plus à la "Cursed".

L'évolution est parachevée avec le dernier album du groupe "Feel sorry for the fanatics" en 1996, qui voit cette fois-ci la disparition des influences death metal pour un ensemble plutôt indus-metal. Cet album apparemment incompris par beaucoup de vieux fans, même s'il est inférieur à "Odium" est très intéressant, comme nous le rappellent les trois titres présents sur cette compilation, avec un concept vraiment captivant par cette ironie et ce cynisme vis-à-vis de cette société de clowns dans laquelle nous vivons, comme l'illustre bien le clip "Last laught". Deux inédits de cette époque figurent également sur le deuxième cd.

C'est probablement par cette compilation que beaucoup de gens découvriront ce groupe culte qui restera dans l'histoire du metal mais qui appartient désormais au passé, un passé qui mérite d'être redécouvert par les fans de death-metal d'une part mais aussi par les adeptes de metal original et de groupes créatifs d'autre part. Les adeptes de Morgoth devraient également trouver leur compte avec les raretés du deuxième cd, même si on aurait bien aimé qu'il y en ait plus: titres live supplémentaires, versions alternatives, un dvd serait pour le coup le bienvenu, là où il est souvent inutile pour de jeunes formations.

C'est aussi l'occasion de s'intéresser de près au nouveau groupe formé par le chanteur Marc Grewe et le bassiste Sebastian Swart: Action Jackson.

Interview de MORGOTH 2005

 

Adnauseam


Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site