MOURNING DAWN (Doom Black dépressif - France)

Mourning DawnMOURNING DAWN

"Mourning Dawn"

Doom Black dépressif

France

Total Rust, 2007

 

 

Depuis quelques années, la scène doom est à nouveau en plein essor. Pour la première fois, une scène doom s’est d’ailleurs développée en France avec des formations comme Ataraxie, Remembrance, Funeralium, Inborn Suffering, Lethian Dreams, dont les membres se mélangent parfois… Le line-up actuel de Mourning Dawn compte justement deux membres de Inborn Suffering au chant et à la batterie, et un membre de Funeralium à la basse. Mais initialement MOURNING DAWN est le projet solo de Laurent, actuellement chanteur dans INBORN SUFFERING qu’il a rejoint en 2005 après leur première demo, également connu sous le pseudonyme de Pokemonslaughter pour ses activités au sein du très bon webzine Guts Of Darkness, C’est en 2002 qu’il a créé Mourning Dawn puis a sorti deux demos, une première éponyme en 2002 et Straight to the past en février 2003 ainsi qu’un ep en septembre 2003 The freezing hand of reason réédité il y a peu en cd-r limité par Ostra records avec deux bonus dont une reprise du mythique "Murder" de Katatonia. Laurent a décidé de s’entourer dès octobre 2005 afin de pouvoir assurer des prestations live mais initialement tout a été composé par lui pour cet album.

 

En fait, il y a bien peu de rapport entre MOURNING DAWN et INBORN SUFFERING car c'est dans le mélange de black et de doom qu'officie MOURNING DAWN et non dans le doom death. Le chant de Laurent dans les deux formations n’a d’ailleurs aucun rapport, puisque ici le chant rappelle vraiment celui de Deinonychus à savoir un chant black dans une optique doom, tourmenté, larmoyant, déclamatoire, en moins théâtral toutefois que Deinonychus. Deinonychus est d’ailleurs l'influence principale qui ressort de MOURNING DAWN, un groupe culte qu’on retrouve assez rarement comme influence nette de par sa particularité et sa forte identité; ces influences s'en ressentent dans le style général notamment dans le son des guitares ou du synthé. Quand j'évoque Deinonychus, je pense à la période Mournument, mais toutefois en plus black, et pour se faire une idée du résultat, il ne faut aucunement songer à la première époque de Deinonychus (Silence of december era) qui est bien plus black metal, mais a des formations comme les excellents SILENCER (très influencé aussi par Deinonychus), mais là encore sans le coté dément, et inévitablement à SHINING (première époque) ou si on veut ratisser large FORGOTTEN TOMB pour certains passages propres à ce style (même si Deinonychus ne lorgne pas vers Katatonia de façon flagrante), mais l’ensemble reste toutefois bien plus doom et lancinant sans jamais tomber dans la lenteur à la Nortt par exemple. Je dirais que le style de Mourning Dawn, dans cet entrelacs entre black et doom, est très bien dosé, il ne tombe jamais dans le trop plein ou le dément du black metal, ni dans un style renfermant ou volontairement répétitif que bon nombre de formations de black dépressif proposent avec de long morceaux volontairement monotones à vivre comme une immersion. La musique est prenante tout le long, tourmentée et exultante, avec de très bonnes mélodies, des moments plus lancinants, d'autres impulsifs, le tout est parfaitement mené tout du long. Tout est parfait jusqu'au visuel avec ses images ternes et morbides empruntées au folklore de la guerre, loin là aussi des scarifications de rigueur, accompagné de textes empruntés ou inspirés par des poètes comme Poe.

 

Total Rust confirme une fois encore que malgré les quantités limitées de ses productions, celles-ci sont pour la plupart dignes du plus grand intérêt de tout adepte de musiques sombres. En tout cas ce premier album de Mourning Dawn est une des meilleurs productions de doom/black depressif qu'il m'ait été donné à entendre.

 

Adnauseam (2007)

 

http://mourningdawn.bandcamp.com/album/s-t

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site