PARADISE LOST (13/10/2012 - Lausanne/Suisse)

PARADISE LOST

Tournée "Tragic Idol" Part 2

13/10/2012

Les Docks, Lausanne (Suisse)

 PARADISE LOST (13.10.2012 - Lausanne)

Le passage de Paradise Lost cinq mois plus tôt à Besançon m'avait déçu quant à certains choix au niveau de la playlist. Déception est toutefois un mot un peu fort, car les 3/4 des morceaux étaient bons, le terme est à mettre en relation avec le mot exigence pour le vieil adepte que je suis. Objectivement, Paradise Lost avait fait du Paradise Lost et constitué une playlist de 15 morceaux allant de 1992 à 2012.

Les deux précédentes prestations de Paradise Lost à laquelle j'ai assisté m'ont conduit à faire plusieurs heures de route: 2h30 l'aller pour Besançon, 3h30 l'aller pour Zurich. Lausanne n'étant qu'à 1h, malgré que la dernière prestation ne remonte qu'à 5 mois (pour les autres il y avait 2 ans d'écart), je ne pouvais pas faire l'impasse bien qu'étant resté un peu sur ma faim. Malgré qu'il s'agisse de la même tournée (Tragic Idol tour), j'avais bon espoir qu'il y ait quelques différences au niveau de la playlist, ce qui se confirmera sensiblement !

SOEN

Je passerai sur les premières parties. November 7 est un groupe local que je n'ai pas vu. Quant à Soen, malgré ma curiosité musicale et mon ouverture à la nouveauté, ce groupe a eu raison de moi en 10 minutes. Ce groupe comporte quelques musiciens connus dans la scène extrême: Steve Digorgio qui a joué notamment dans Death et Testament et un ancien batteur de Opeth. Le résultat est quelque chose qui comporte à n'en pas douter de la technique et de l'émotion, et sûrement un certain décalage (chanteur aux manières dandy), mais dont le résultat m'est absolument hermétique. Je ne m'étendrai pas, je sens toutefois une fibre artiste dans le groupe et je peux toutefois comprendre que ce groupe capte l'attention ayant une identité certaine, mais il faut être honnête : ces 10 minutes ont éveillé en moi un agacement bien marqué dont il fallait vite m'extirper pour être en forme pour Paradise Lost.

PARADISE LOST

Venons-en donc à l'essentiel: Paradise Lost. Je ne rentrerais pas dans tous les détails, je vous renvoi à mon report sur la date à Besançon. La playlist était dans ses grandes lignes plutôt proche : début de prestation avec comme introduction l'excellent "Desolate" qui n'ouvre pas sur un climat de désolation mais sur un accueil chaleureux des musiciens (public très fan ce soir là) et enchainement avec l'excellent "Widow" de Icon. Les points négatifs restent les mêmes : aucun titre de Gothic qui semble à nouveau avoir été remis au placard pour un moment malheureusement, sacrifié peut-être pas ce titre improbable qu'est "Soul courageous" déterré de façon improbable de One Second. En même temps, ce genre de titre n'est pas près de disparaitre, vu l'acclamation à la fin du morceau… Comme quoi les adeptes de Paradise Lost peuvent avoir des profils vraiment très différents, et peut-être que certains nourrissaient en secret le désir de voir enfin ce titre funny intégrer la playlist du groupe?!? C'est donc chose faite, ça n'empêchera pas certains de faire entendre leur voix à réclamer "Eternal" comme s'est permis un adepte alors que Nick Holmes annonçait un titre "the next song is called…"  se voyant coupé la parole par un "Eternal" devant l'assistance silencieuse et un regard de Nick un peu agressif face à cette démarche!

Honesty in Death

Nick semblait ce soir toutefois encore plus enjoué qu'à Besançon après la visite du zoo de la citadelle. Ce soir il n'arrêtait pas d'en appeler au public à "move your hand" et à taper des mains, mais avec tout de même un certain cynisme un peu bizarre, n'arrêtant pas de dire que c'était "samedi soir" et donc la fête…Mais cette fois-ci malgré sa bonne humeur, Nick n'a pas fait l'impasse sur l'excellent "Honesty in Death", le morceau "oublié" à Besançon ; morceau bien chargé, enchainé avec "Erased" que je dois avouer ne plus guère apprécier, et secrètement en souhaiter la disparition de la playlist, tant ce morceau donne lieu dans le public à des sautillements de samedi soir et casse l'ambiance des débuts de prestation!

Enchantment

C'est ici qu'intervient une légère modification de playlist : "Enchantment", premier morceau de Draconian Times avec sa belle intro au piano refait son apparition (morceau que Paradise lost semblait s'être défait sur la première partie de tournée). Mais là encore tout a un prix visiblement, car l'excellent "Forever failure" de Draconian Times n'a pas été joué ce soir. Apparemment "Soul courageous" reste bien intégré mais le groupe semble à tout prix doser ses playlist… Pour vous faire un tableau, "Enchantement" a été joué entre "Erased" et l'affreux "Soul courageous", ce qui vous donne une idée du manque d'homogénéité du tout et des ruptures dans les plalyists et autres appels à battre des mains…

Tragic Idol

Pour l'album Tragic Idol dont c'est la tournée de promotion, ça porte ainsi à quatre le nombre de titres joués : "Honesty in Death", l'excellent "In This We Dwell, le moyen "Tragic Idol", et "Fear of Impending Hell" sur lequel visiblement Nick Holmes fait une voix claire des plus bizarres. On sent toutefois de la peine parfois chez Nick a avoir une voix puissante et à monter dans les aigus, ce qui ne lui réussit pas…

Embers Fire

On arrive donc à la fin de la première partie du set avant le rappel dont on doute l'imminence, mais qui tarde un peu à venir tout de même. Si on fait le bilan, on constate donc que "Forever Failure" n'est plus au programme, malgré une déception moins forte qu'à Besançon car je m'attendais déjà à ne pas avoir de Gothic ce soir, et vu que la playlist semblait calqué sur la précédente, je devinais un peu la suite des événements… mais à tort! Le premier titre du rappel sera en fait "Embers fire" que je n'avais jamais vu en live sur les cinqconcerts précédents, premier titre de l'album Icon (1993) pour lequel  un clip intéressant avait d'ailleurs été réalisé à l'époque. C'est surtout l'un de mes titres préférés de Paradise Lost. Rien que pour ces quelques minutes, le déplacement en valait la peine. Moralité de l'histoire, à chaque tournée ou mini-tournée, Paradise Lost réserve de bonnes surprises, en ressortant un morceau attendu. Ça laisse de l'espoir pour entendre "True Belief "une prochaine fois.

Les chaises musicales

Mais il y a toujours une contre-partie dans les chamboulement de playlist : quel morceau réintroduire, lequel ne pas toucher, lequel remettre au placard. "Embers Fire" a pris la place du morceau "One second "en tête de rappel, que le groupe a toutefois voulu conserver, et a choisi d'abandonner l'excellent morceau "Symbol of Life" qui s'intégrait parfaitement à l'homogénéité là où "Erased" du même album introduit aujourd'hui une rupture, même s'il trouve des échos plus que favorables dans le public. Autre constat: Draconian Times n'est présent dans les playlist qu'avec un seul titre bien que l'album a été joué exceptionnellement dans son intégralité lors de 3 shows en 2011.

Adnauseam

Playlist

 Desolate
Widow
Honesty in Death
Erased
Enchantment
Soul Courageous
In This We Dwell
Praise Lamented Shade
Pity the Sadness
As I Die
One Second
Tragic Idol
The Enemy

Rappel
Embers Fire
Fear of Impending Hell
Faith Divides Us - Death Unites Us
Say Just Words

 

Video compilation du concert, par TDVinyl124

 

Video live de "Widow" par Evil666son

 

 

 


 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×