CANAAN (Dark atmospheric - Italie)

CANAAN

Interview par Adnauseam

Août 2007

Canaan - band

Read the english version

Version française

Mauro Berchi est une personne investie dans la scène dark italienne depuis bien longtemps, en tant que musicien de par son passé musical dans le dark/doom avec RAS ALGETHI, mais surtout par son groupe incontournable qu'est CANAAN dans le registre du dark gothic atmospheric, ou encore par son nouveau projet NERONIOA, mais également en tant que label manager de EIBON Records. C'est cette double implication qui guidera cet entretien.

1) Pourrais nous faire un historique de CANAAN?

Le groupe a été formé en 1995, et depuis lors il y a eu quelques changements de line-up – tous les détails à propos peuvent être trouvés sur
www.canaan.it. En ce moment (août 2007), nous sommes en suspend et sous glace, attendant pour commencer les enregistrement d'un nouvel album.

2) CANAAN est né des cendres de RAS ALGETHI, mais le début de CANAAN est très proche de RAS ALGETHI, s'agit-il de deux projets différents ou seulement d'un changement de nom?

Je pense que CANAANa toujours eu un peu en commun avec RAS ALGETHI, en terme de profondeur et d'intention. RAS ALGETHI est une partie de mon passé dont je ne me rappelle pas souvent, ni avec aucun bon sentiment particulièrement. C'est juste le passé, et il est mort et enterré.

3) Toujours à propos de RAS ALGETHI, quelle est la signification de son nom??? Vos textes étaient très étranges, pourrais-tu nous parler du concept de "Oneiricon – The white hypnotic", un excellent album?

Le nom a été pris du nom arabe d'une étoile. Je suis toujours amusé (et surpris) par le nombre de retour positif que cet album continue d'avoir. A mes propres oreilles, cela sonne terriblement affreux et je ne voudrais vraiment pas faire beaucoup de commentaires sur ça. J'espère que ça ne te gênera pas, mais ce qui est enterré devrait mieux rester intouché.

4) Un jour ressortiras-tu cet album sous le nom de CANAAN?

Définitivement non.

5) Le nom de CANAAN est également un nom étrange, pourquoi ce choix?

Bien que conscient des implications religieuses de ce nom, je l'ai pris d'une chanson de AMON DUUL II appelé "Kanaan". Nous recherchions un nom court et facile à se rappeler, et parmi ceux possibles, nous avons trouvé que CANAAN était celui qui sonnait le mieux.

6) Pourrais-tu expliquer votre logo?

Il n'a aucune signification particulière; ou mieux, il en a une, mais c'est un peu complexe. Ce que je peux te dire c'est que c'est en relation avec le contrôle et la réorganisation de perception structurée et contenue.

7) Pourrais-tu décrire chacun des albums de CANAAN?

Tous les 5 albums suivent un chemin. Des premiers temps de Blue fire (jeune et quelque part immature) en passant par Walk into my open womb (toujours le plus sombre que nous avons fait), Brand new Babylon (une chrysalide de ce que nous allions devenir plus tard), A calling to weakness (l'album de la maturité) à The unsaid words (achèvement d'un cycle), nous avons fait ce que vous voulions, de la façon que nous avons voulu aussi… Et c'est assez…

8) Walk into my open womb est un double cd, pourquoi ce choix?

Quand nous avons commencé les enregistrements de cet album, nous avions seulement 8 ou 9 chansons; cependant en studio, nous en avons improvisé et enregistré quelques unes en plus, et comme elles se sont révélées assez bonnes, nous avons décidé de ne pas les mettre de coté mais plutôt de sortir un double cd. Je sais que ça doit paraître comme une décision assez bête pour un groupe totalement inconnu, mais nous avons agi impulsivement, et pour être honnête je ne regrette pas.

9) Comment décrirais-tu la musique de CANAAN?

Je pense que "dark" donne une image convenable de ce que nous jouons.

10) Votre musique avec le temps semble être moins "religieuse" qu'au commencement, pourquoi cette évolution?

Et bien, le mot lui-même religion me fait froid dans le dos. C'est un cancer, un parasite consumant l'esprit, un fléau. J'aimerais vraiment voir un monde entièrement libérer de la religion, un jour. Donc je ne verrais vraiment aucune place pour un coté "religieux" dans la musique de CANAAN… Il y a eu quelques changements à travers nos albums, c'est vrai, mais rien que je ne verrai connecté avec de la religion d'une quelconque manière (Ndlr: il aurait été préférable de parler de spirituel ou de sacré).

11) Quelles sont vos influences dans CANAAN de hier à aujourd'hui?

Il est vraiment dur de dire qui a influencé notre façon d'écrire, au moins de manière consciente. Considérant que j'écoute seulement du power noise et de la musique classique contemporaine, je dirais rien en particulier.

12) Est-ce que CANAAN a déjà joué live?

Non, Nous n'avons jamais joué live, et nous ne le ferons probablement jamais. Nous n'avons pas le besoin de jouer devant une audience, car nous avons une relation assez "intime" avec notre musique, et nous n'aimons pas les apparitions live. J'ai conscience que c'est une assez forte limitation quand au "développement" du groupe et sur le potentiel de répandre notre musique, mais pour être honnête, je ne pourrais pas moins m'en foutre.

13) Quels sont vos liens aujourd'hui avec la scène dark metal?

Facile. Nous n'avons aucun lien du tout.

14) De quoi parlent vos textes? Ont-ils évolué avec les années, moins mystiques et plus intimes?

Ce que j'écris est en rapport avec mes réflexions personnelles, craintes et désirs. Je pense que nous avons tous éprouvé dans nos vies le sentiment de REGRET. Au moins une fois. Mes textes sont pour tout ce qui est laissé inachevé, pour les bonnes choses laissées non réalisées, pour les regrets de perte, pour la souffrance qui accompagne la connaissance de ce qui AURAIT PU ETRE et n'a pas été. Mais c'est une souffrance personnelle. Rien à partager avec le "monde extérieur", aucune affirmation, aucune "interaction" avec ce qui est autour. Et comme tels, ces textes ont une signification pour moi, mais ne pourraient en avoir aucune pour une autre personne. Et c'est exactement comment ça devrait être.

15) Tu diriges également le label EIBON Records depuis de nombreuses années, quelques mots à propos de sa création, de ses activités, de ses choix de groupes?

Je dirige EIBON depuis 1996, et si au commencement c'était seulement un hobby à temps partiel, c'est rapidement devenu mon job à plein temps. Actuellement les ventes diminuent comme jamais, donc c'est assez dur de considérer ça comme un job, vu que le poids de travail est ridiculisé par des revenus non existant. Mais c'est encore vivant, et c'est une bonne satisfaction. Pendant ces 11 années, j'ai sorti à peu près 80 disques, allant du power noise au dark ambient, de la dark wave au doom metal. La plupart des détails en rapport et des samples peuvent être trouvés sur
www.eibonrecords.com. Quant à mes choix, je sors seulement les groupes que j'aime, et mon propre goût personnel est le seul critère que je suis toutes les fois que je décide de signer un nouveau groupe…

16) Pourrais-tu présenter quelques uns de tes groupes?

Trop nombreux pour être mentionnés ici… CONTROL, SLOGUN, NAVICON TORTURE TECHNOLOGIES, MOURMANSK 150 représentent le power noise sans compromis, AMON, BLOOD BOX, LUASA RAELON, ASIANOVA, OLHON, SELAXON LUTBERG pour le dark ambient, ESOTERIC et THERGOTHON pour le doom, TERESA11, IGNIS FATUUS pour de la magie audio incatégorisable, CANAAN, NERONOIA, COLLOQUIO pour la dark wave… Jetez juste un oeil sur le website de EIBON et découvrez par vous-même les nombreux bijoux que j'ai accumulé pendant toutes ces années.

17) Sur Eibon, il y a beaucoup de groupes italiens, est-ce un choix?

Pas vraiment, c'est simplement arrivé.

18) Beaucoup de tes productions sont sold-out ou pratiquement sold out, est-ce un choix de faire un triage limité? Est-ce que quelques rééditions sont prévues, étant que certains de tes groupes sont devenus plus gros comme FROZEN AUTUMN?

Et bien,  je tire habituellement un total décent de cds, considérant le public limité et les ventes en baisse. Et si un disque a besoin d'être repressé, je vais aller dans ce sens sans grandes difficultés. Mais quand une production devient sold out après 5 ou 6 ans, je décide de le "laisser aller". Ceux qui en avaient besoin et le voulaient ont eu assez de temps pour l'avoir, ceux qui l'ont manqué feront comme les autres font, simplement aller le télécharger. Cette manie du téléchargement est vraiment une chose effrayante. Je suis un pro-p2p, et je pense que c'est un outil très puissant pour découvrir de la nouvelle musique; cependant; je vois que beaucoup trop de gens sautent sur la mode du "que des MP3"

19) Récemment, le cd de NERONOIA est sorti; c'est une collaboration entre CANAAN et COLLOQUIO, pourrais-tu nous le présenter? Pouvons-nous le considérer comme un cd bonus de CANAAN?

NERONIA est un groupe à part entière sous chaque aspect, et pas seulement un passe-temps de CANAAN. Depuis que nous avons commencé à travailler avec Gianni en 2002 (il chantait deux chansons sur notre "A Calling to weakness"), nous avons voulu rendre cette coopération plus forte et plus profonde. Nous avons alors continué avec NERONOIA, qui est un "vrai" groupe, même si nous ne répétons pas. En ce moment, avec CANAAN qui est sous glace pour un moment, je considère NERONOIA comme mon projet principal.

20) CANAAN a sorti quelques cds avec PROPHECY PRODUCTIONS, qu'en est-il de cette collaboration avec un autre label?

Ca a eu quelques plus et quelques moins. Tout bien considéré, je préfère travailler seul sur mes propres productions.

21) Depuis votre commencement, la scène dark italienne est devenue vraiment plus grande, il y a beaucoup de nouveaux groupes et beaucoup de scènes, des groupes dark folk comme SPIRITUAL FRONT aux groupes post-rock folk comme LARSEN, ou au gothic metal comme THEATRES DES VAMPIRES, etc… la scène dark italienne est vraiment développée. Que penses-tu de cette scène?

Nous avons toujours eu une bonne scène, depuis le début des années 80 (pensez à Maurizio Bianci). Aujourd'hui, nous avons toujours quelques groupes et artistes assez bons. Je ne suis pas trop pour parler d'une quelconque scène, mais je reconnais que l'Italie se présente grande en qualité.

22) Quelque chose à ajouter?

Merci pour l'interview. Rien. Jamais. Nulle part.

Adnauseam (août 2007)

CANAAN interview : english version

Canaan - band

Mauro Berchi has been involved in the dark scene since a long time: he was the leader of the great dark / doom band Ras Algethi in early 90's, then he created CANAAN and now he has a new project called NERONOIA. He runs also the italian label EIBON RECORDS since many years now. In this interview made in 2007, we talk about all these projects.


1) Could you make a story about CANAAN?

The band was formed in 1995, and since then had a few line-up changes - all relevant details could be found on www.canaan.it. At the moment (August 2007), we are on hold & under ice, waiting to begin the recordings for a new album.

2) CANAAN is born from the RAS ALGETHI ashes, but the beginning of CANAAN is very near to RAS ALGETHI, are they really two different projects, or only a change name?

I think Canaan always had little to share with RAS ALGETHI, in terms of depth and intention. RAS ALGETHI is a part of my past I don't remember too often, nor with any particularly good feelings. It's just the past, and it's dead and buried.

3) Also about RAS ALGETHI, what was the meaning of this name??? Your texts was really strange, could you introduce us the concept behind "Oneiricon - the white hypnotic", a great album?

The name was taken from the arab name of a star. I am still amused (& surprised) by the amount of positive feedbacks that album is still getting. To my own ears, it sounds terribly awful, and I wouldn't really comment too much on it. Hope you won't mind, but what's buried would better remain untouched.

4) One day, will you re-released this album under the CANAAN name?

Definitely no.

5) The name CANAAN is also a strange name, why this choice?

Though aware of the religious implications of this name, I took it from an AMON DUUL II song called "Kanaan". We were looking for a short & easy to be remembered name, and among the possibile ones, we found that CANAAN was the one that worked better.

6) Could you explain your logo?

It doesn't have any particular meaning; or better, it has one, but it's a bit intricate. Let me say it is connected with control and re-organization of framed & contained perception.

7) Could you describe us each CANAAN album

All of the 5 albums follow a path. From the early times of "Blue fire" (young and somehow immature) through "Walk into my open womb" (still the darkest we've done), "Brand new Babylon" (a chrysalis of what we would have become later on), "A calling to weakness" (the album of maturity) to "The unsaid words" (completion of the cycle), we've been doing what we wanted, in the way we wanted too..... And this is enough.....

8) "Walk into my open womb" is a double cd, why this choice?

When we started the recordings of that album, we had only 8 or 9 songs; while in the studio however, we improvised and recorded a few more ones, and since they turned out pretty good, we decided not to take them off but rather publish a double cd. I know this could sound like a pretty silly decision for a totally unknown band, but we acted impulsively, and to be honest I don't regret it.....

9) How would you describe CANAAN Music?

I think "dark" gives a suitable image of what we're playing.

10) Your music with the time seems to be less "religious" than at the beginning, why this evolution?

Well, the word itself "religion" sends chills down my spine. It's a cancer, a mind-consuming parasite, a plague. I would really like to see an entire religion-free world, some day. So I wouldn't really see any place for a "religious" side in CANAAN's music.... There have been some changes through our albums, that's true, but nothing I would see connected with religion in any way.

11) What are your influences for CANAAN from yesterday to today?

It's really hard to say what influenced our song-writing, at least in a conscious manner. Considering I'm only listening to power noise and contemporary classical music, I'd say nothing in particular......

12) Has CANAAN already play live?

No, we never played live, and we probably never will either. We don't feel the need of playing in front of an audience, as we have a pretty "intimate" relationship with our music, and we don't like live appearances. I am aware this is a pretty strong limitation on our band's "development" and on the potential spreading of our music, but to be honest I couldn't care less.....

12) What are your links today with the dark metal scene?

Easy. We have no links at all.

13) What do your lyrics talk about? Are they evolve with the years, less mystic and more intimate?

What I write deals with personal reflections, fears and desires. I think we all felt in our lives the feeling of REGRET. At least once. My lyrics are for all left unfinished, for the good things left undone, for the regret of loss, for the pain that comes with the knowledge of what COULD HAVE BEEN and was not. But it's a personal pain. Nothing to share with the "outside world", no statements, no "interaction" with what's around. And as such, these lyrics have a meaning to me, but could have none to another person. And this exactly how it should be.

14) You also run the EIBON RECORDS label since many years, some words about it: its creation, its activities, its band choices?

I've been running Eibon since 1996, and if at start it was only a part-time hobby, it rapidly became my full-time job. Currently sales are dropping at an all-time low, so it's pretty hard to consider it a job, as the amount of work is ridiculized by the non-existent revenues. But still it's alive, and this is a good satisfaction. During these 11 years, I've released almost 80 records, ranging from power noise to dark ambient, from dark wave to doom metal. Most relevant details and sound samples can be found on www.eibonrecords.com. As for my choices, I do release only bands I like, and my own personal taste is the only criterium I'm following whenever I decide to sign a new band.....

15) Can you introduce some of your bands?

Too many to be all mentioned here..... CONTROL, SLOGUN, NAVICON TORTURE TECHNOLOGIES, MOURMANSK 150 stand for uncompromising power noise, AMON, BLOOD BOX, LUASA RAELON, ASIANOVA, OLHON, SELAXON LUTBERG for dark ambient, ESOTERIC and THERGOTHON for doom, TERESA11, IGNIS FATUUS for un-categorizable audio magic, CANAAN, NERONOIA, COLLOQUIO for dark wave.... Just take a look at the Eibon website and discover for yourself the many jewels I've picked up during all these years.....

16) On Eibon, there are a lots of Italian bands, is it a choice?

Not really, it simply happened.

17) A lots of your releases are sold out or nearly sold out, is it also a choice to press only some copies? Will some re-released come, some of your bands are become bigger as THE FROZEN AUTUMN?

Well, I'm usually printing a decent amount of cds, considering the limited public and the dropping sales. And if a record needs a repressing, I go for it without too many troubles. But when a release goes sold out after 5 or 6 years, I decide to "let it go". Those who needed and wanted it had enough time to get it; those who missed it will do like anybody else does - just go and download it. This downloading mania is a really frightening thing. I am pro-p2p, and I think it is a very powerful tool to discover new music; however, I see that too many people are just jumping on the "mp3-only" trend. To me, a record is music + graphic/packaging, and I really can't understand how a vulgar series of bytes could replace the beauty of the OBJECT. But it is going like this. And for small / medium labels, this is becoming a real problem, because there's no other way to cope with lack of sales. If 10.000 people download one of my albums but only 20 actually buy it, the equation is very simple: satisfaction grows, but quite soon there will be no new EIBON releases at all.....

18) Recently, the NERONOIA cd is out; it's collaboration between CANAAN and COLLOQUIO, can you introduce us? Can we see it as a CANAAN bonus cd?

Neronoia is a full band under every aspect, and not only a CANAAN spin-off. Since we begun working with Gianni in 2002 (he sung two songs on our "A calling to weakness"), we wanted to make this cooperation stronger and deeper. We then went on with NERONOIA, that's a "real" band, even though we don't rehearse. At the moment, with CANAAN being under ice for a while, I consider NERONOIA as my main project.

19) CANAAN has released some cd with PROPHECY, what about the collaboration with another label?

It had some pluses and some minuses. All in all, I prefer working alone on my own releases.

20) Since your beginning, the Italian dark scene is become really greater, there are a lot of new bands and many scenes from the dark folk bands like SPIRITUAL FRONT to post-rock folk bands like LARSEN. Gothic metal like THEATRES DES VAMPIRES etc. The Italian dark scene is really developed. What do you think of this scene?

We've always got a good scene, since the early 80s (think about Maurizio Bianchi). Today we still have some pretty good bands and artists. I am not too much into any kind of "scene", but I acknowledge Italy stands high in quality.....

21) Something to add?

Thank you for the interview. Nothing. Never. Nowhere.

Adnauseam (August 2007)

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site