SWAN DEATH (Gothic rock - Belgique)

SWAN DEATH

Swan Death
Vous trouverez ici les fragments d'une interview de Swan Death élaborée aux alentours de 2009. Le groupe annonçait alors sa fin prochaine avant de revenir sur sa décision pour finalement disparaitre brutalement. L'interview incluait beaucoup d'autres questions. Cette seconde partie de l'interview n'a jamais abouti puisque les membres du groupe ont disparu de la circulation… Merci au leader Raetan de nous avoir répondu en français (le groupe est belge mais il est d'oirigine écossaise). Cette première partie permettra aux lecteurs d'un peu mieux cerner Swan Death, un groupe à part dans la mouvance gothique.

 

1) Pourquoi avoir choisi Swan Death comme patronyme?

Le Cygne pour la vie et la mort comme contrainte en raison du coté obscur de la mort qui ne nous laissera pas de fuite possible, ni d'en sortir vivant.  Dans le passé nous avions des concerts de musique classique , un petit peu avant la naissance de Swandeath et d'autres groupes.
Swan Lake de Tschaikosky faisait partie du répertoire de Heidi et moi , et dans le passage du Ballet ou Pavlova incarne le cygne qui se laisse mourir représente notre nom.
Titre aussi d'une chanson du passé.

2) Le groupe existant depuis maintenant 20 ans, pourrais-tu revenir sur l'histoire du groupe, ses dates clés, sur comment est né Swan Death et comment il a pu perdurer aussi longtemps? Qu'attends-tu avec Swan Death?

L'histoire est trop longue mais peut être résumée.
Heidi : en 1988 je faisais partie d'un orchestre philarmonique de musique classique, j'étais pianiste. En 1990 j'ai rencontré Raetan et plusieurs mois après j'ai joué le synth et piano dans Actuaries Tables qui allait devenir Swan Death.
Raetan : Après plusieurs groupes de musique rock, punk, wave j'ai chanté dans le groupe Actuaries Tables en 1989.
Après quelques changements de musiciens le groupe s'est appelé Swan Death en fin 1990. Au début les concerts étaient programmés dans la Belgique, souvent des spectacles avec du théâtre, des projections, des mimes, de la danse au gré du hasard et surtout le coté spontané et artistique du groupe. Tout le groupe voulait que nous faisions ressortir le coté anti commercial dans les compositions, même venant des entrailles, les morceaux ne devaient pas être accrochant ni de hit pour de top of the pops ou hit parade des normes évidentes.
Avec cette démarche je n'aurais jamais pensé que nous allions tenir 20 années, sur une lame de rasoir et l'épée de Damoclès pendue au dessus de nos têtes.
Le moment est venu, je pense et ainsi que les autres membres que nous arrêtions ici, cette année, quelque part sur cette planète.
Nous avons eu tous et toutes pleine satisfaction durant ces 20 années avec des musiciens formidables, même si nous avons croisé sur nos chemins aussi des musiciens pourris et limités qui soit disant croyaient être des artistes.

3) Pourrais-tu présenter chacune de vos productions?

Présenter tous les cd's , ce serait long , mais nous pouvons en expliquer quelques uns.
7 albums et cd's sont sortis, au début en collaboration avec des labels. Une douzaine de compilation cd produite par différent labels de la scène rock, dark wave, ebm et gothique rock et gothique métal.
Donc nous avons travaillé pendant des années avec les labels suivant : Energia Italie, Venture Beyond Records USA, MBS Records Angleterre et Ecosse, Fire Alba Records Ecosse. Nyctalopia Records Germany, Nightbreed Angleterre, Explosion Records Autriche.
Chaque cd est sur un label. Le premier cd de Swandeath est un concept obscur anti commercial au maximum, voulu par Heidi and Raetan. Ce cd est comme une condamnation à mort, accuse les polices, les gouvernements mondiaux, les dictateurs, les régimes totalitaires, les présidents maffieux et assassins et surtout un des numéros 1 Bush Georges qui protège son argent en revendiquant le War on terror, ben voyons!!! Son pétrole est le plus important et non pas les vies humaines qui ont été massacrées en Irak, des familles entières.
Pour les autres cd's, chacun découvrira cela à sa façon...

4) Vous semblez être très underground et en même temps en marge de la scène gothique, votre seul grosse visibilité dans celle-ci étant l'apparition sur la compilation du label Nightbreed en 1998, mais on ne vous trouve que rarement dans la presse "gothique" ou les grands festivals gothique? Swan Death se veut-il en marge de la scène gothique? Vous semblez décalé par rapport à la scène goth…

Au début des années 90 nous étions programmé dans les festivals gothic et rock et parfois métal dans différents pays. Ensuite comme tu le dis  nous nous sommes décalés naturellement par rapport à ces scènes, car nous étions plus programmés dans des festivals au style pop, métal, rock, reggae, alternative et electronique.

5) Que penses-tu de la scène gothique actuelle et de l'effet de mode qu'il y a autour du terme "gothic"? Les scènes metal et gothique se sont rapprochés dans les années 90, par le biais de groupe comme Paradise Lost, que penses-tu de se rapprochement?

La scène gothic et métal, aujourd'hui, je l'aime encore, par contre j'apprécie moins le coté trop cliché et les vues faciles et limitées de beaucoup de gens qui se contentent de dire "tu as vu je suis en noir donc je suis un gothic métal" ou alors dans les soirées ou concerts "tu as vu mes vêtements, ils sont "in" ", et ces personnes se disent "est-ce que les gens me regarde assez"!!! Dommage, la musique est bien là mais les gens ne sont plus visibles, voir invisibles. Pas de panique, ils ne sont pas tous comme cela , je ne généralise pas.

To be continued...

Adnauseam

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site