Paradise Lost

Paradise Lost

L'info ne manquera pas d'être relayée par ailleurs, vu le statut du groupe mais Paradise Lost reste un groupe emblématique pour Nausea'zine. Mise à part une période peu inspirée fin des années 90, Paradise Lost produit régulièrement des albums de qualité qui ne sont pas du réchauffé ou de la soupe insipide comem celle de certains groupes des années 90 qui tentent de reconquérir leur base.

Leur 14ème album "Medusa" sortira le 1er septembre sur le gros label Nuclear Blast. Malgré cela, il s'inscrit dans la tendance des 2 précédents albums à alourdir la touche doom/death héritée début des années 90. Depuis quelques années, les membres se sont impliqués chacun de leur côté dans des projets plus extrêmes avec Vallenfyre pour Greg Vallenfyre dont il est chanteur guitariste depuis 2011 (le 3eme album "Fear Those Who Fear Him" est sorti en juin) , et pour Nick Holmes, l'intégration surprenante de Bloodbath en 2014 (groupe qui a une notoriété bien établie dans la scène death metal, où l'on retrouve les membres fondateurs de Katatonia). Cette diversification leur a probablement permis de maintenir l'inspiration au sein de Paradise Lost, comme en témoigne le  single "The Longest Winter".

Lost Paradise

Nous suivons toujours le parcours de Paradise Lost avec attention. Après quelques années d'errances au cours d'une carrière marquée par une grande évolution depuis 1988, Paradise Lost a entamé dès 2005 avec l'album Paradise Lost, des immersions plus ou moins poussées dans son glorieux passé : le morceau "Gothic" était réapparu lors de la tournée In requiem avant de redisparaitre sur la tournée suivante, les premières demos ont été rééditées en 2009 avec Drown in Darkness, un hommage a été rendu en 2011 à Draconian Times, et plus récemment la compilation Tragic Illusions inclue un réenregistrement (inégalé évidemment) du morceau "Gothic" dans une version proche du style d'origine, et plus surpenant du morceau "Our savior" à l'origine paru sur Lost Paradise en 1989, morceau doom très death metal dont cette nouvelle version a conservé l'esprit d'origine. Paradise Lost annonce désormais pour le prochain album à sortir en avril 2015, un retour à leur racine "death metal" :  

"Our approach on this album is quite different and embraces the band’s VERY early days, with the last few years. We have written a very dark, yet melodic album – but this time many songs definitely have a death metal edge, which is something we haven’t done for a long, long time in Paradise Lost…"

Suprenant au premier abord, mais pas forcément si l'on peut prend en compte les activités parallèles de ses membres. Gregor Macintosh a sorti un 2ème album avec Vallenfyre (clip de "Splinters"), projet plus extrême où Greg est au chant. Nick Holmes, de son côté, vient de rejoindre le "supergroupe" de death metal Bloodbath (composé des membres de Katatonia) où il remplace Mikael Akerfeld (Opeth) avec un chant incontestablement death metal. Bloodbath semble d'ailleurs évoluer avec cette nouvelle configuration vers quelque chose de plus dark (clip de "Church of Vastitas"). Lorsqu'on cherche un peu, on s'aperçoit que Paradise Lost rend, depuis peu, hommage à l'album Lost Paradise en live, et avec efficacité, comme en témoigne cette video de 2013 :

Paradise Lost 25 ans

Formé en 1988, PARADISE LOST atteint cette année sa 25ème année d'existence. A cette occasion, Le groupe sortira en octobre une compil réunissant des morceaux rares (ep, bonus tracks, reprises, etc) ainsi que 3 inédits: un morceau du prochain album et deux nouvelles versions de morceaux cultes: ""Gothic" (de Gothic, 1991) et "Our Saviour" (de Lost Paradise, 1990).

Tracklist: 1. Loneliness Remains / 2. Never Take Me Alive (Spear of Destiny cover version) / 3. Ending Through Changes / 4. The Last Fallen Saviour / 5. Last Regret (Lost in Prague Orchestra Mix) / 6. Faith Divides Us - Death Unites Us (Lost in Prague Orchestra Mix) / 7. Cardinal Zero / 8. Back On Disaster / 9. Sons Of Perdition / 10. Godless / 11. Missing (Everything But The Girl cover version) / 12. Silent In Heart / 13. Gothic 2013 / 14. Our Saviour 2013

Paradise lost 25

Draconian Times 2011

Sans trop de surprise mais d'un intérêt certain, Paradise Lost sortira en novembre un DVD proposant l'intégralitédu concert donné à Londres lors de la mini-tournée 2011 exceptionnelle où Paradise Lost a joué l'intégralité de l'album Draconian Times (sorti, rappelons-le en 1995).

Paradise Lost - Draconian times 2011

Draconian Times

Draconian Times, originellement sorti en 1995 sur Music for Nations (qui depuis a stoppé ses activités), réédité en version vynil chez Peaceville en 2010, va être réédité en 2011 chez Sony Music (choix ou vente par Music for Nations? Paradise Lost étant désormais chez Century Media et ayant eu des albums sur EMI pendant sa période creuse..) et bénéficié des avancées technologiques avec un son dolby "5.1 surround sound" produit par Jens Bogren (Opeth, Katatonia, Amon amarth, Soilwork).

A cette occasion, Paradise Lost va donner une série de sept concerts spéciaux (dont Paris) où sera rejoué dans son intégralité l'album Draconian Times, qui leur avait donné une grande notoriété et fait sortir de l'underground. L'hommage live intégral aux albums cultes semble être au goût du jour (cf Cathedral pour les 20 ans de Forest of Equilibrium) et c'est une bien bonne initiative.

Rééditions vynils cultes

Peaceville poursuit ses rééditions d'albums cultes en version vynil limitée avec "Nightfall", le deuxième album de Candlemass, et "Turn loose the swans" deuxième album de My Dying Bride et pilier du gothic/doom, déjà édité en LP en 1993 sur Peaceville avec la pochette LP d'origine complètement différente de la version CD. Peaceville annonce les rééditions LP de "Gothic" de Paradise Lost et de "The silent enigma" de Anathema, donc des albums cultes ayant chacun une pochette très esthétique valorisée par le format LP.

My Dying Bride - Turn Loose the Swans LP

http://www.burningshed.com/store/peaceville/

tp://www.burningshed.com/store/peaceville/

Peaceville: rééditions en vynil

Le vynil a le vent en poupe depuis quelques temps. A l'heure du mp3, de ses avantages (diffusion, promotion, préécoute) et de ses inconvénients (phénomène de collectionneurs de mp3, baisse vente cds), il témoigne d'un retour à l'album comme un tout, alliant esthétisme, concept et musique, une oeuvre d'art en un sens (albums cultes contre albums banals et consommables) pour l'auditeur... mais aussi un nouveau débouché commercial pour les producteurs.

Peaceville édite quatre albums en version LP luxueuse: le cultissime premier album de Candlemass Epicus Doomicus Metallicus, le Draconian times de Paradise Lost qui a marqué l'explosion du groupe, en double LP limités à 2000 copies, ainsi que 1000 copies pour le Live in Leipzig de Mayhem avec Dead au chant, et 2000 copies pour le Zos Kias Cultus de Behemoth, album qui les a fait explosé.

http://www.peaceville.com/

Paradise Lost

Le prochain Paradise Lost sortira fin septembre sur Century Media et s'intitule "Faith divides us, Death unites us". Un coffret limité à 500 copies est disponible en précommande, et comprendra un double CD format digibook avec surtout en bonus un 7'ep de "Frozen Illusion" qui est à la base la deuxième demo du groupe sortie en 1989, ce qui fait donc echo à "Drown in darkness" sorti en mai et qui regroupait les deux demos du groupe ainsi qu'un bootleg de 1989. Paradise Lost semble donc de plus en plus revaloriser son glorieux passé, et bonifier en même temps sa musique... 

Préécoute et info: http://www.myspace.com/paradiselostuk

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site